Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Après le boson de Higgs, le cas Douillet toujours inexpliqué

Après le boson de Higgs, le cas Douillet toujours inexpliqué
Arnaud

 Ce mercredi 4 juillet 2012 sera donc la date officielle de la découverte du fameux boson de Higgs. Après presque 50 ans d’une traque acharnée, les scientifiques du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), saluent avec la découverte de cette particule élémentaire, une étape historique. À la manière d’une sorte de mélasse, le champs produit par ces bosons de Higgs freinerait  les particules et expliquerait pourquoi ces dernières ont une masse.

 L’avancée est donc considérable mais elle semble pourtant ne pas pouvoir expliquer un autre mystère toujours sans réponses, le cas David Douillet. Un poids-lourd que la 12èmecirconscription des Yvelines vient d’élire député pour la deuxième fois ! Comment ces électeurs ont-ils pu considérer que cet ancien judoka était le mieux à même de les représenter à l’Assemblée Nationale ? Un vote protestataire peut-être, à l’encontre de cette bien-pensance germanopratine, plus soucieuse de défendre la langue française que les populations défavorisées de Boissy-sans-Avoir et de Plaisir.

Collision de particules – Fabrice Coffrini

 Quelques exemples croustillants permettent de le penser. En novembre 2011, au Raincy, rendant visite à son collègue Eric Raoult, Doudou se permit à son égard un compliment des plus surprenants : « Je sais que tu es vraiment un pourfendeur du sport dans ta commune et que tu fais, que tu travailles beaucoup pour ça ». Quelques temps plus tard, la déflagration du compliment faillit coûter la vie au complimenté.

 Une autre fois, entre deux propos homophobes et le festin que son gros chien venait de faire d’un malheureux caniche, l’ami de Bernadette qui s’était lancé dans une violente diatribe à l’encontre de DSK rebaptisait celui-ci «Monsieur Strauss-Man » sans même s’en rendre compte. Pour sa défense, la méprise eut lieu sur le plateau de Michel Denisot, endroit propice à toutes les approximations.

 Un nouveau fait d’armes se produisit peu de temps après, lors d’un meeting de Nicolas Sarkozy. En manque de personnel à la hauteur du prestige de leur cirque, les ténors de l’UMP le firent se produire à Élancourt. Il profita de l’occasion pour livrer un témoignage touchant  à l’auditoire venu soutenir le futur battu de la présidentielle. En déclarant qu’il avait pu observer lors de sa participation à des compétitions internationales, « les ravages du communisme en Europe de l’Est », il fit passer Jean-Luc Mélenchon pour un tyran digne de Ceausescu.

 Ce soir-là, le « Souvarine des tatamis » comme le surnomma alors Didier Porte, paracheva son numéro  par une sortie qui retint aussi l’attention. En tant que ministre des sports (poste qu’il a bel et bien occupé un temps), il osa cette phrase si bien imagée et avec tout le sérieux requis : «Il faut permettre aux étudiants de toucher leurs bourses ».

David Douillet – Têtu

 Rappelons que l’apothéose du magnifique Douillet avait été atteinte sur Europe1, alors qu’il venait d’être nommé secrétaire d’Etat des Français de l’étranger. Après une entame correcte qui fit croire un instant que ses faux pas antérieurs étaient accidentels, la rechute fut malheureuse et brutale : « On peut surtout avoir des acquis que l’on peut mettre dans tous les domaines possibles et inimaginaux». Un programme électoral qui suffit donc à emporter les suffrages de la 12ème circonscription des Yvelines.

  La session parlementaire qui s’ouvre nous promet donc des interventions de haute tenue à la tribune de l’Assemblée Nationale. Comptons sur Monsieur David Douillet et son groupe UMP pour ne jamais oublier de relever le niveau des débats. Ses propositions de lois sont d’ores et déjà très attendues. Tout comme les arguments qu’il doit déjà potasser pour s’opposer au mariage pour tous et au droit d’adoption des couples homosexuels.  

The following two tabs change content below.

Submit a Comment