Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Pourquoi certaines régions rejettent plus de CO2 ?

Pourquoi certaines régions rejettent plus de CO2 ?
Laure
  • On 24 septembre 2012

Selon une étude de l’Insee effectuée en septembre 2012 , les régions les plus urbanisées rejettent moins de CO2 que la moyenne d’émission des régions. Cela s’explique par le fait que les déplacements y sont moins longs et que les transports en commun y sont normalement plus développés. De même, les régions les plus rurales émettent plus de CO2 que les autres. Les habitants de ces régions ont souvent des déplacements assez longs à faire pour aller travailler et doivent se déplacer en voiture. La région Ile-de-France n’entre pas dans cette étude étant donné sa particularité du fait du développement très important des transports en commun.

Selon une étude de Insee de 2009, le secteur des transports est responsable d’à peu près un tiers des émissions nationales de CO2. L’influence des transports sur les émissions est très importante et déchiffrer cette composante permet de pouvoir détacher des solutions.

Il existe des exceptions à la règle de causalité entre urbanisation et émission de CO2. La région Nord – Pas-de-Calais en fait partie. Alors que le Nord – Pas-de-Calais est la deuxième région la plus urbanisée de France après la Provence-Alpes-Côte d’Azur, elle a une empreinte carbone plus élevée que les régions les plus urbanisées. A quoi cela est-il dû ?

Dans cette région, il y a de nombreuses agglomérations de taille importante et les trajets qui les séparent sont courants. Cela allonge la durée des trajets et augmente les émissions. De plus, les trajets entre le lieu de résidence et lieu de travail sont, en moyenne,  plus élevés que dans d’autres régions. L’utilisation de la voiture est donc très développée par rapport à d’autres régions. C’est cet aspect qui contribue à l’importance des émissions alors que les transports en commun sont légèrement plus utilisés que la moyenne selon l’Insee.

Le covoiturage tente de se développer..

Le covoiturage tente de se développer..

Face à la nécessité de réduire les émissions de CO2, trois politiques sont mises en œuvre par les pouvoirs publics dans le Nord – Pas-de-Calais. Tout d’abord, ils insistent sur le développement du covoiturage. Ensuite, la priorité est donnée au développement « des modes doux de transports » à travers les déplacements à pied ou a vélo. Enfin, l’augmentation de la mise à disposition de transports en commun entre deux zones urbaines proches est préconisée.

Ces mesures seront-elles suffisantes pour respecter les engagements européens de la France de réduction des gaz à effet de serre dans le domaine des transports de 20 % d’ici 2020 ? Il est difficile de le dire mais il semble que les pouvoirs publics préfèrent miser sur le volontarisme des citoyens que sur l’investissement direct dans la réduction des émissions.

The following two tabs change content below.

Submit a Comment