Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

Le géant américain Yahoo! voit son rachat du site français Dailymotion recalé

Le géant américain Yahoo! voit son rachat du site français Dailymotion recalé
Rosalyne Chapuis

Alors que François Hollande a récemment effectué un discours sur les assises de l’entrepreunariat, montrant sa volonté d’aider les entreprises, et en particulier les start-up, une nouvelle fait le buzz : le géant américain Yahoo! n’a pas caché sa volonté de racheter le site français Dailymotion, du moins pour une part de 75%. Le gouvernement français, et plus précisément le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, a posé son véto.

Créé en 2005, le site d’hébergement de vidéo français Dailymotion s’est vu hautement convoité par le géant américain Yahoo!. En effet, ce dernier comptait racheter à 75% l’entreprise Dailymotion – et à 100% à long terme, une société dont les actions sont actuellement détenues à 100% par Orange.

La nouvelle directrice générale de Yahoo!, Marissa Mayer, est arrivée avec pour mission de « redresser le groupe internet en déclin ». Et cette opération de rachat, évaluée à environ 300 millions de dollars, aurait été considérable pour le géant américain. Contrôler de façon majeure le site français aurait bien évidemment été une source de revenus supplémentaire pour Yahoo!.

Refus catégorique du gouvernement français…

Le 12 avril dernier, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a reçu, dans le cadre d’une réunion, Henrique de Castro, le numéro deux de Yahoo!, ainsi que Gervais Pellissier, le directeur financier d’Orange. Et Montebourg n’est pas passé par quatre chemins pour exprimer son refus catégorique vis-à-vis du rachat par Yahoo! : « Yahoo veut dévorer Dailymotion, dénonce-t-il. Nous leur avons dit non, ce sera 50/50, c’est-à-dire que nous souhaitons un développement équilibré, explique-t-il. » Il met en lumière le duo Renault-Nissan, nouvelle fierté française, en insistant sur le fait que « c’est un très bel exemple où l’identité des deux entreprises a été préservée et où le tout fait un développement mondial. » Il rajoute que « Dailymotion est une pépite française qu’il faut préserver. »

La ministre déléguée en charge des PME et de l’économie numérique Fleur Pellerin a essayé de calmer les propos de Montebourg, avec un discours plus souple : « Nous ne voulons pas d’une absorption pure et simple par un portail Internet. Nous ne cherchons pas non plus à nous protéger contre une invasion américaine. Nous voulons juste que le noyau dur demeure Dailymotion. »

Mais Yahoo! refuse de ne détenir que 50% des parts de Dailymotion, comme le souhaitait Montebourg, et a désormais rayé le site français de sa liste de course.

… mais contesté par le PDG d’Orange-France Télécom

Le refus catégorique d’Arnaud Montebourg n’arrange pas Orange, société qui cherche, elle, depuis plusieurs mois un partenaire majeur pour aider Dailymotion à rattraper le grand YouTube. Quoi qu’il en soit, Stéphane Richard, le PDG de France Télécom, ne dissimule pas sa déception : « Nous avions envisagé plus de 60 partenariats potentiels avant de nous focaliser sur Yahoo!. J’avais refusé qu’il dispose d’une option pour racheter la totalité du capital (…). Nous étions sur le point de trouver un arrangement, assure-t-il. »

Quel avenir pour Dailymotion ?

La direction du site Dailymotion a déclaré souhaiter lever environ 50 millions d’euros pour accélérer les projets de l’entreprise. Le développement des filiales étrangères (notamment en Espagne, au Brésil, au Japon) est entre autres sur la liste des projets à venir, un projet considérable qui aurait pu sûrement voir le jour grâce aux capitaux de Yahoo!.

Avec comme principal concurrent l’américain YouTube qui est en tête du secteur de l’hébergement de vidéo, la « pépite française » Dailymotion devra mettre à profit toutes ses qualités et user de sa French Touch pour grapiller les échelons et croître davantage.

The following two tabs change content below.

Rosalyne Chapuis

Comments

  1. Fleur Pellerin ne fait reprendre nos idees !

Submit a Comment