Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Le tribut du Roi belge…

Le tribut du Roi belge…

La crise touche tout le monde, toutes les classes, sur l’ensemble du vieux continent. Mais un petit royaume a jusqu’ici résisté aux envahisseurs appelés taxes, impôts, ou encore TVA. Ce petit royaume est celui du palais Laeken, près de Bruxelles, qui abrite la famille royale belge. Ce dernier est aujourd’hui… assiégé !


C’est en effet une petite révolution qui a frappé la Belgique, et plus précisément la famille royale, ces dernières semaines. Le gouvernement belge, emmené par le socialiste Elio Di Rupo, a décidé de prendre des mesures exceptionnelles de taxes et de rabotement des dotations (ces sommes d’argent public versées aux différents membres de la famille royale).


Des mesures radicales

Premièrement, le nombre de bénéficiaires de cette dotation va considérablement diminuer. En effet, à l’avenir, seul l’héritier présomptif au trône, le conjoint survivant au Roi, le conjoint survivant de l’héritier présomptif, et le Roi qui quitte prématurément ses fonctions et son conjoint, bénéficieront d’une dotation.
Deuxièmement, « les membres de la famille royale qui touchent une dotation payeront désormais des impôts », précise un communiqué du premier ministre.
La famille royale belge était en effet la dernière en Europe à ne pas payer d’impôts, c’est donc chose faite; seul le Roi Albert II et son épouse Paola seront exonérés de taxes.


Le Roi Albert II

Transparences et contrôles

 

En plus de ces mesures, le gouvernement belge a voulu insister sur la transparence. Les différentes dotations seront donc contrôlées par la Cour Des Comptes, et l’ensemble des montants et dépenses seront publiés et mis à la disposition des citoyens.

Il est vrai que ces dernières semaines, les belges se sont sentis trahis par la Reine Fabiola, veuve du Roi Baudoin décédé en 1993. Cette dernière a en effet créé une fondation en Espagne pour pouvoir y loger une partie de son patrimoine. Certains se sont alors emparés de l’affaire, assurant que la reine avait effectué cette manoeuvre pour faire bénéficier ses neveux, sans qu’ils aient à payer des droits de succession; d’autres rappelant la légalité totale de cette démarche.

La dotation de la reine Fabiola a donc également été revue à la baisse, passant de
1 400 000€ par an en 2012, à  461 000€ actuellement.
Émue selon ses proches, la Reine n’a pas souhaité commenter cette affaire. Seul son avocat s’est exprimé, estimant que Fabiola aurait préféré « en discuter avec les membres du gouvernement » mais comprenant tout de même que chacun « doit faire des efforts en ces temps difficiles. »
Enfin, la dame de 84 ans a laissé entendre qu’elle devrait peut-être se séparer d’une partie de son personnel, faute d’agent. Ce sont en effet plusieurs secrétaires et conseillers qui travaillent pour la reine, représentant près de 70% du montant total de sa dotation. 

 

Un Roi apprécié par les belges dans un climat de rumeurs 

 

Malgré ces sommes faramineuses que le citoyen belge doit verser au Roi, ce dernier est, selon un récent sondage La Libre (quotidien belge)/RTBF(Radio Télévision Belge francophone)/Dedicated, encore très apprécié. Le belge (60%) estime même qu’il devrait rester sur son trône, alors que des rumeurs d’abdication au profit de son fils Philippe courent les rues du plat pays.

 

Une réforme synonyme de réconciliation entre le roi et les flamands ?



Cette réforme de la monarchie est la plus importante à avoir été réalisée depuis 1830, année de la fondation… de la Belgique ! Il est d’ailleurs possible qu’elle joue un rôle bien plus important dans la situation politique du pays, puisqu’elle réussira peut-être à rendre les flamands fiers de leur roi.
La N-VA ( le parti ‘indépendantiste’ flamand ), et d’autres partis flamands se sont réjouis des réformes annoncées par le gouvernement.
Bref, cette réforme permettra peut-être de renforcer la monarchie, et par la même occasion le Royaume de Belgique.

Sources : RTBF , La Libre, Le Soir

The following two tabs change content below.

Anthony Keppenne correspondant à Bruxelles

Etudiant en Journalisme (communication) à @ULBruxelles Bruxelles - Belgique

Derniers articles parAnthony Keppenne correspondant à Bruxelles (voir tous)

Submit a Comment