Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Le film « La Passagère », à la fois une première et une dernière fiction

Le film « La Passagère », à la fois une première et une dernière fiction
Sébastien Guerche

« Soirée courts métrages » aux Cinémas Studio, à Tours, en ce vendredi 11 octobre 2013.

Du cinéma par de jeunes réalisateurs qui ont souvent un budget très limité, contrairement à leurs envies et leurs énergies. Une énergie nouvelle qui fait du bien aux amateurs du 7ème art. Que l’on aime ou non, on ne peut toutefois pas s’empêcher de louer l’originalité présente dans ces films très différents les uns des autres, tant dans leur genre que dans les façons de filmer et de monter.

Puis est arrivé le dernier film. «  La Passagère » d’Amaury Brumauld qui d’ailleurs signe ici son premier film de fiction:

Parce qu’il a laissé monter dans sa voiture une jeune femme recherchée par les autorités, Paul Costello, 65 ans, est mis en garde à vue par la Police. La fugitive n’est pas identifiée et Paul doit reconstituer les traits de son visage

C’est beau, vraiment beau. De son travail émane un sentiment agréable, envahissant ce court métrage construit en partie avec ce qu’on a l’habitude de voir sur les écrans : de la mise en scène et des acteurs ; augmenté avec des dessins exécutés par le réalisateur lui-même venant ajouter une touche d’originalité, et quelle touche !

Au générique de fin le film a eu droit aux applaudissements de toute la salle, l’euphorie diffuse du bon film que nous venions de voir était encore présente lorsque les animateurs de la soirée donnent le micro au réalisateur. La salle sent qu’il va dire quelque chose d’important. Il se ravise, reprend son souffle, s’humidifie les lèvres et dit une phrase qui, je crois, restera à jamais gravée dans ma mémoire : « Daniel Duval est décédé hier. »

la_passagere_large

Malaise dans la salle. Daniel Duval était l’acteur principal du film d’Amaury Brumauld. Daniel Duval, l’acteur que nous avions tous envie de remercier pour la performance qu’il avait faite dans ce film « La Passagère » dont le générique de fin venait à peine de se dérouler devant nous . Daniel Duval, ce grand acteur français, connu pour avoir joué notamment dans des films de cinéma d’auteurs comme: « Le temps du loup » et « Caché » de Michael Haneke ou encore « Le temps qui reste » de François Ozon, pour ne citer que ceux là. Outre ses rôles en tant qu’acteur, il s’est aussi essayé à la réalisation et à l’écriture de scénarii. Nul besoin de présenter toute sa filmographie ici, l’important est qu’il a compté et performé. Son nom interpelle sûrement moins que celui de Gérard Jugnot ou Guillaume Canet , mais sa tête est bien connue dans le cinéma français.

C’était un excellent acteur auquel Amaury Brumauld a rendu un brillant et émouvant hommage en le faisant jouer, sans le savoir, dans ce qui restera son dernier film de fiction. Un beau film.

 

La passagère – Extrait from A Gauche en Montant production on Vimeo.

The following two tabs change content below.

Submit a Comment