Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

[Découverte] DesLettres aux bords de Seine

[Découverte] DesLettres aux bords de Seine
Morgane Bllrt

« Il a fallu que je te rencontre pour savoir ce qu’est une femme qui aime et sait faire l’amour et sait s’y montrer spirituelle, c’est- à-dire sans retenue bête » disait Paul Léautaud dans sa lettre à Madame Cayssac. C’est le jeudi 17 Juillet, c’est au bord de la Seine, sur le Pavillon des Canaux que l’on pouvait entendre ses mots érotiques.

 

 Murmurés par des actrices, dans un lieu charmant, c’est la soirée de Lancement du 2ème livre « DesLettres d’amour – Lettres érotiques ». Pour marquer le coup, l’équipe organise cette première lecture publique accompagnée de dix comédiennes qui interprètent les lettres, dans un cadre idyllique du 19e arrondissement au bord de l’eau. Pour une première, c’est une réussite et l’équipe DesLettres compte bien continuer ces réunions à la fois poétiques et littéraires.

 

« Attrapez la fièvre épistolaire et soyez éblouis par les mille et un trésors des lettres »

 

Le Pavillon des Canaux

Le Pavillon des Canaux

A l’initiative de ce projet littéraire, Nicolas Bersihand, principalement éditeur à Madrid et directeur « DesLettres », qui, par grand intérêt pour les correspondances décida de créer en été 2013 un projet culturel multilingue. Son but : rendre accessible et populaire ces correspondances puisque, jusqu’à ce jour, « il n’y a pas de bonne édition des lettres de Victor Hugo et celles de Napoléon n’ont jamais franchi les limites du monde hispanique. »   Sur le site, on retrouve des explications et un intérêt bien spécifique à tout cette démarche : « La lettre, véritable creuset de l’intimité et de l’émotion, est d’une richesse inouïe, unique dans la littérature : elle couvre le spectre complet des situations humaines et contient la totalité de l’expérience individuelle : amours, exil, conflits et nœuds de l’Histoire, rien n’est étranger à la correspondance. » « Remettre la lettre au goût du jour est l’ambition DesLettres.» L’idée est innovante : « il n’existe aujourd’hui aucun éditeur spécialisé dans le genre épistolaire. »

Les acteurs de ce projet, passionnés de littérature et de recherches épistolaires courent les bibliothèques et les recoins du net afin de pouvoir faire vivre leur site et proposer, chaque jour, une nouvelle lettre liée à l’actualité (naissance ou mort d’un auteur, artiste, évènement politique ou culturel). Sur le site, on trouve des lettres issues de correspondance, plus ou moins poétiques, plus ou moins longues, récentes ou très anciennes, mais très riches et différentes, de part les thématiques qu’elles abordent. Chacune permet d’en découvrir un peu plus et de rentrer dans l’intimité de chacun des personnages. La lecture de ses lettres, comme si elles nous étaient adressées, gardent leur charme, leur puissance et leur beauté même à travers les siècles.

Au début, si il s’agissait d’un simple blog, mais celui-ci s’affirme de jour en jour et attire toujours plus de lecteurs. Avec de nombreuses lettres sur le blog et plus de 7000 abonnés à la newsletter, le site est aujourd’hui à plus 120 000 vues par mois. Avec une telle renommée, l’équipe décide de ne pas s’arrêter là et le 14 Février 2014, déjà, l’édition numérique et papier du Tome 1 – DesLettres d’amour : « la déclaration » apparaît. Cette série en 4 tomes se poursuit en allant du bonheur absolu de l’amour, jusqu’au déclin en passant par les sommets, mais aussi la maturité. Un peu plus tard, on voit donc apparaître le 2ème livre : « Des Lettres Erotiques ».

Nicolas Bersihand, qui s’occupe aussi de l’animation générale de la maison d’édition, à la vue de cette réussite ne peut être qu’entreprenant : « Nous allons nous lancer dans des coéditions avec d’autres éditeurs pour la rentrée. Une autre ambition : nous développer dans d’autres langues et nous allons de ce fait ouvrir notre site en espagnol. Enfin, nous souhaitons nous lancer dans la production sonore et audiovisuelle autour des lettres. »

Il ne nous reste plus qu’à acheter le livre et se rendre, pour sûr, à la prochaine qui s’annonce aussi plaisante que la première !

Merci a Nicolas Bersihand pour toutes ces informations et à Morgane Ortin, qui fait également partie de l’équipe.

Pour en savoir plus, découvrez leur site internet, leur page Facebook ou encore leur compte Twitter.

The following two tabs change content below.

Submit a Comment