Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Qui se cache derrière David Bowie ?

Qui se cache derrière David Bowie ?
Camille Henriet

David Bowie is… Vaste programme. Je vous propose de découvrir cette exposition ensemble et d’en apprendre un peu plus sur ce personnage mythique qu’est David Bowie.

 

En route pour la nouvelle Philharmonie de Paris ! Cette exposition, c’est un patchwork de supports visuels mouvants et fixes, réels et irréels, discrets ou évidents. S’il est extrêmement difficile de rendre compte de la complexité de cet entrelacs par écrit, c’est quasiment impossible en photos. Dès votre arrivée vous serez pris en otage par ces lumières, ces projections mouvantes et ces jeux de transparence qui laisseront voir à travers les murs certains costumes de l’artiste. Un enfant à côté de moi cherchait à comprendre d’où pouvaient bien partir ces paroles de chansons écrites par Bowie et projetées sur les murs, regardant sous les décors…

 

Le parcours de l’exposition retrace la vie de l’artiste mais aussi de l’homme qu’est, à tour de rôle, David Bowie et David Jones, un simple londonien né en 1947. La première salle nous fait découvrir une enfance sans histoires mais qui laisse déjà transparaître le futur personnage, notamment à travers le choix de son nom de scène qui marque l’avènement de son personnage. Viennent ensuite ses débuts en tant qu’artiste, aussi bien chanteur que parolier, musicien et acteur.

 

En fait d’une exposition sur David Bowie même, c’est une sorte de retour en arrière qui retrace ces années de bouleversements tant au niveau économique avec l’avènement de la société de consommation que philosophique avec la conquête de l’espace et la remise en cause de la place de l’homme dans l’univers à travers des enjeux écologiques. La musique pendant la jeunesse de David Bowie était en pleine transformation et de nombreux courants apparaissaient alors, le mouvement punk, grunge, le glam rock, le funk, le disco et plus tard l’électro. David Bowie quant à lui s’approprie ces différents mouvements tout en étant avant-gardiste et populaire à la fois, mouvant et stable, se réinventant et gardant une vraie marque de fabrique et des fans fidèles. On peut retenir qu’il est un artiste complet qui s’intéresse à toutes les facettes de l’art, aussi bien pictural que cinématographique ou encore dramatique. David Bowie travaille avec de nombreux artistes comme Andy Warhol, John Lennon, Mick Jagger, Iggy Pop, Alexander McQueen… Que ce soit de façon durable ou juste occasionnelle, ces collaborations permettent d’élargir son horizon et d’enrichir son art. On comprend mieux le personnage de Bowie à travers ses costumes tous plus incroyables les uns que les autres, si certains vont être facilement reconnaissables et se rapportent à des personnages connus comme Pierrot ou un mime, certains sont de vrais OVNIS qui influenceront d’autres artistes. Les robes et chaussures à talons pour homme, les paillettes et résilles côtoient les costumes trois pièces et les chapeaux classiques.

 

Le look androgyne de l’artiste ainsi que ses nombreux personnages ne font que renforcer son caractère énigmatique et une ambiguïté constante : est-il homme, femme, travesti, homosexuel ou hétéro déguisé ? On voit une véritable volonté de l’artiste de se détacher du rock’n’roll classique et machiste de l’époque. Parmi ses personnages les plus connus on peut citer: Ziggy Stardust mais aussi le Mime, Major Tom l’astronaute, Halloween Jack, le Minotaure…

 

David Bowie c’est aussi une carrière extrêmement bien menée. À chaque album, chaque apparition télévisuelle, chaque œuvre, le succès est au rendez-vous. S’il a su s’entourer des bonnes personnes, il doit également son succès au fait qu’il contrôle lui-même tous les aspects de sa carrière, des costumes aux chansons en passant par la couverture de ses albums dont on voit de nombreuses esquisses. Il est reconnu pour son efficacité, sa rapidité et évidemment son immense talent. Bowie voit la beauté partout et prend le non-talent comme une forme de talent elle-même. Il admire le hasard et sera un utilisateur régulier de la technique du cut-up qui consiste à couper des bouts de paroles et à les
assembler dans le désordre et d’un générateur aléatoire de mots créé spécialement pour lui.

 

David Bowie c’est en quelque sorte un artiste qui s’inspire des autres et qui inspire les autres. J’ai déjà évoqué sa passion pour l’art sous toutes ses formes mais Bowie ne fait pas que lire des tas de livres, visiter un nombre impressionnant de galeries et côtoyer les plus grands artistes, il est lui-même un artiste polyvalent : il a joué dans plus de 20 films parallèlement à sa carrière musicale tels que The Man Who Fell to Earth  ou Basquiat dans lequel il joue le personnage d’Andy Warhol ; il s’essaye également au théâtre et au mime avec succès dans Elephant Man, ses représentations coïncideront avec l’assassinat de John Lennon en 1980 mais une fois n’est pas coutume, show must go on

 

Au fur et à mesure des salles on découvre l’évolution de l’artiste et de l’homme, même s’il serait facile de se perdre dans ce dédale d’expression artistique un peu fouillis (la foule n’aidant pas). Rester concentré sur soi et sur la découverte des costumes et documents permet de parfaitement appréhender l’évolution de l’artiste et de la société de l’époque ; la séparation de Berlin par le Mur, l’occupation du Tibet par la Chine transparaissent derrière le flamboyant Bowie.

Si cette exposition donne beaucoup de détails intimes, on devine néanmoins le côté très pudique de l’artiste ainsi que son côté un peu plus sombre à travers son addiction à la cocaïne, au cannabis et ses penchants schizophréniques et paranoïaques mais tout en restant dans la retenue.

 

La dernière scène (car il s’agit vraiment de cela) m’a fait frissonner et donne envie de se plonger à cœur perdu dans l’œuvre de l’artiste, d’écouter ses titres encore et encore, de danser, tournoyer et… vivre. Finalement, David Bowie c’est l’avant-gardisme destiné au plus grand nombre, il surprend et comble son public en restant une icône visionnaire et imprévisible.

 

The following two tabs change content below.

Camille Henriet

Derniers articles parCamille Henriet (voir tous)

Submit a Comment