Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

(Vidéo) Attentats : l’extrême droite perturbe un rassemblement à Lille

(Vidéo) Attentats : l’extrême droite perturbe un rassemblement à Lille
mm

La ligue des droits de l’Homme avait fixé l’évènement ce samedi après-midi à 15h. Vingt minutes plus tard, un groupe d’extrême droite fait irruption, pétards et fumigènes en mains.


 

Il pleuvine place des Beaux-arts, mais Alexia n’a pas envie de partir. Avec Son maillot de l’équipe de France et sa pancarte, elle pose pour les caméras. « Certains ont sorti les drapeaux, moi j’ai mon p’tit bout de carton pour dire que je n’ai pas peur. Il faut rester ensemble, les français sont forts et unis dans leur diversité », dira-t-elle.

Plus loin, Dominique se mure dans le silence, le Peace And Love à la poitrine : « Je suis scandalisé par les attentats. C’est dégueulasse. Il ne faut pas se laisser faire ! » s’exclame-il. « C’est pareil que Charlie. Ce n’est pas parce qu’une personne est connue qu’elle est plus importante qu’un inconnu. Une vie, c’est une vie. » ajoutera Cathy, son épouse.

 

A 100 mètres, les policiers, déjà sur le qui-vive, courent vers la sortie de métro où une vingtaine de militants identitaires font irruption en claquant pétards et fumigènes. La banderole qu’ils tiennent à deux mains vise l’Islam de France : « Dehors les Islamistes » pouvait-on lire en grosses lettres. Les CRS, tentent de contenir les rixes entre manifestants et civils, sans succès. « Marine au pouvoir ! » lance le groupe d’extrême droite, « Dehors les fachos ! » rétorquera la foule.

Maxime y était, et en première ligne : « Je ne suis pas étonné de les voir ici. Le rassemblement, c’était du pain béni pour ce genre de choses. Eux qui aiment tant faire les victimes ! Mais au lieu de les repousser, les flics nous poussaient nous ! Je leur ai balancé mon parapluie. Mais si ces fascistes s’amusent à revenir, on les attend ». Incident clos, la police disperse la foule afin d’éviter une nouvelle joute.

 

 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=obJgcX2jP7k]

 

Finalement, chacun repartira dans le calme. Un millier de personnes sera venue rendre hommage aux victimes parisiennes, et ce malgré la recommandation de ne pas sortir. « Nous avions la place des beaux-arts de 15h à 15h30. Le préfet de Lille m’a appelé ce midi pour me dire qu’il était embarrassé. Le nombre de forces de l’ordre n’était pas suffisant pour sécuriser les lieux. Mais l’événement était lancé, il était trop tard pour reculer » raconte Georges, l’un des organisateurs de La ligue des droits de l’Homme.

Un second rassemblement « plus calme » espère-t-il, aura lieu au même endroit ce lundi à midi, heure à laquelle la France se taira une minute.

The following two tabs change content below.
mm

Corentin Lacroix

Jeune rédacteur, en deuxième année d'académie de l'école supérieure de journalisme de Lille.

Submit a Comment