Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

ECH 2016 : La France sur le toit de l’Europe ?

ECH 2016 : La France sur le toit de l’Europe ?
Elena Cervelle

Entre deux matches de l’Euro de football, on zappe sur France télévision ou Eurosport pour les Championnats d’Europe d’athlétisme qui commencent ce mercredi jusqu’au dimanche 10 juillet à Amsterdam. De la quête des minimas pour les Jeux olympiques aux titres en passant par les podiums, place à ce rendez-vous européen, compétition-test avant les Jeux, plein de rebondissements.


 

 

Sprint et haies : Jimmy Vicault, Floria Gueï, Dimitri Bascou, Sandra Gomis et Cindy Billaud attendus

 

Malgré l’absence de Christophe Lemaître sur 100 et 200 m, préférant se préserver pour les Jeux Olympiques de Rio tout comme Pascal Martinot-Lagarde, du beau monde sera présent pour défendre les couleurs de la France. En tête de liste, Jimmy Vicault qui détenait la meilleure performance mondiale de l’année jusqu’à ce que les qualifications américaines s’en mêlent (Justin Gatlin en 9’’80 et Bromwell en 9’’82). Le jeune français en pleine progression aura à cœur de défendre son rôle de meilleur performeur européen, d’autant plus qu’il ne s’alignera pas sur le 200 m ni avec le relais 4*100m. Il ne sera pas seul, Stuart Dutamby participera aussi à la demi-finale de jeudi à 18h06 et peut-être à la finale jeudi 7 juillet à 19h50. L’athlète à suivre sera Mickaël-Meba Zeze qui a signé une jolie performance aux Championnats de France Elite sur le 200m. Qualifications prévues jeudi 7 juillet à 11h20.

Chez les filles, Stella Akakpo qui a amélioré son record personnel il y a deux semaines peut espérer accéder au moins aux demi-finales, et plus si les jambes sont présentes, surtout qu’elle court encore après les minimas pour les Jeux.

Du côté des haies, les hurdleurs français sont à l’honneur et particulièrement attendus d’autant plus qu’avec leurs chronos ils ne participent pas au tour préliminaire mais directement aux demi-finales. Du côté des garçons, Dimitri Bascou, Wilhem Belocian et Aurel Manga sont engagés. Le premier est le plus médaillable mais c’est sans compter sur la montée en puissance de Manga et de Belocian. De quoi espérer un podium 100% frenchies, après les demi-finales programmées samedi 9 juillet à 19h15 et la finale, dans la soirée, à 21h30. Du côté des filles, Sandra Gomis et Cindy Billaud semblent revenues à leur meilleur niveau et laisse entrevoir une place en finale et peut-être même un duo. Demi-finale le jeudi 7 juillet à 17h10 et finale à 19h40.

Sur le long, des têtes moins connus mais qui s’affirment peu à peu. Sur le 400m hommes, Thomas Jordier et Mame-Ibra Anne ont passé les qualifications et participeront donc aux demi-finales demain à 16h52 en espérant chacun descendre leur chrono, ce qui leur permettrait de participer aux JO. Chez les femmes, Floria Gueï pointe à la première place du bilan européen et devrait accéder facilement à la finale et peut-être même décrocher le titre, demi-finale demain à 17h35. Sur le 400m haies, on retrouve notre habituelle Phara Anarchasis plutôt habituée aux grands championnats avec le relais 4*400m qui a passé un cap cette année battant son record personnel, ce qui lui permet d’accéder aux JO. Sur la même discipline, la toute jeune Aurélie Chaboudez et Maeva Contion, espoirs de la discipline, est en quête des minimas pour Rio. Début des qualifications vendredi 8 juillet à 14h15. Côté masculin, Mamadou Kasse Hann incarne la relève de cette discipline peu représentée côté français après Stéphane Diagana. Demi-finale jeudi 7 juillet à 16h22.

 

Demi-fond : Rénelle Lamote, Pierre-Ambroise Bosse et Mahiedine Mekissi pour le titre ?

 

Le 800m français nous en a fait voir de toutes les couleurs en ce début de saison qu’il nous laisse rêveur quant aux résultats de ces championnats. Rénelle Lamote, détient la troisième meilleure performance mondiale sur 800m et la meilleure performance européenne. Elle a expédié sa série de qualification en 2’01’’60, demi-finale demain à 18h52. Néanmoins, ce sera sans compter sur Justine Fédronic, touchée au genou qui a déclaré forfait préférant se reposer pour Rio. Pierre-Ambroise Bosse, recordman de France a laissé entrevoir de belles choses lors de la Diamond League, pouvant espérer piquer la première place à Adam Kszscot. Début des qualifications aussi pour Sofiane Selmouni demain à 11h35.

Sur le 3000m steeple, Mahiedine Mekissi garde en tête le retrait de son titre européen en 2014 pour avoir franchi la ligne d’arrivée torse nu et aura à cœur de rectifier le tir. Yohan Kowal quant à lui, tâchera d’accrocher le podium. Tous deux se sont qualifiés aujourd’hui pour la finale qui aura lieu vendredi 8 juillet à 21h25. Chez les filles, Maeva Danois tâchera de se qualifier pour la finale vendredi à 13h30

Florian Carvalho, Bryan Cantero et Morhad Amdouni, alignés sur le 1500m, auront pour objectif d’entrer en finale et d’essayer de valider leur ticket pour Rio. Début des qualifications à 18h20. De plus, Amdouni participera au 5000m dimanche en finale à 18h10.

Christelle Daunay entrait en lice aujourd’hui sur le 10000m afin de se préparer pour le marathon des Jeux. Elle termine finalement 13ème en 33’03’’36 déçue.

 

Lancers : Mélina Robert-Michon, Alexandra Tavernier et Mathilde Andraud pour le podium ?

 

Ce premier jour de championnat a été marqué notamment par les tours préliminaires au disque et au marteau femme, tout ne s’est pas vraiment déroulé comme prévu. Au disque, Mélina Robert-Michon a expédié sa qualification avec un premier jet à 63.99m ainsi que Pauline Pousse dans le second groupe avec un jet à 60.06m. Toutes les deux nous donnent rendez-vous pour la finale vendredi à 20h15.

Alexandra Tavernier était la première à entrer en lice dans ces championnats mais a raté son concours, mordant tous ses essais et ne participera donc malheureusement pas à la finale alors qu’elle était une grande chance de médaille. Retour à la préparation en vue des jeux.

Le dernière, Mathilde Andraud, fraîche recordwoman de France du javelot entrera en piste à 13h35 où elle devra lancer à plus de 60m pour se qualifier directement pour la finale qui aura lieu samedi à 18h45.

 

Longueur et Triple saut : Kafétien Gomis, Benjamin Compaoré, Harrold Corréa, Jeanine Assani Issouf et Rouguy Diallo en répétition en vue des JO

 

A la longueur, on regrette l’absence d’Eloïse Lesueur qui n’a toujours pas fait les minimas pour Rio, il ne lui reste plus que quelques jours avant la date butoire. Kafétien Gomis quant à lui est entré sereinement dans son concours, prenant la 8èmeplace qualificative avec un saut à 7.93m, rendez-vous en finale jeudi à 18h20 pour peut-être voir le retour d’un grand « tonton Kaf » du 6ème essai.

Au triple saut, 4 athlètes défendront leurs couleurs et tenteront d’accéder à leurs finales respectives. Chez les garçons, la blessure de Teddy Tamgho il y a deux semaines malgré les minimas pour les JO a laissé tout le monde attristé alors qu’on attendait le retour de ce champion. Benjamin Compaoré et Harold Corréa tenteront de nous rendre notre sourire avec un saut au minimum à 16.65m pour prétendre à la finale. D’autant plus que l’on pourra voir notre cher Teddy en tant que consultant et bénéficier de ses connaissances.

Chez les filles, Jeanine Assani Issouf et Rouguy Diallo (protégées de Teddy Tamgho et Laurence Billy) commenceront leur compétition ce vendredi avec les qualifications à 13h10. Les voir en finale serait une grande avancée pour le triple féminin sachant que cela fait quelques temps que ce n’est pas arrivé. Et une qualification pour les JO pour Rouguy nous remplirait encore plus de joie.

 

Perche : Renaud Lavillenie, Kévin Ménaldo et Stanley Joseph pour un trio gagnant ?

 

Les perchistes masculins avaient leur qualification pour la finale aujourd’hui. Une barre à 5.60m et quelques sauts plus tard et les voilà tous les trois, grand sourire, en finale. On suivra le trio vendredi à 19h10 pour tenter le combo gagnant, une première !

 

Pentathlon et Décathlon : Romain Barras, Florian Geffrouais et Antoinette Nana Djimou en quête des minimas pour les Jeux

 

Kévin Mayer et Bastien Auzeil ayant déjà validé leur aller pour les jeux, on ne les verra pas sur la piste d’Amsterdam. Le premier sera quand même consultant pour France télévision aux côtés de Patrick Montel et Stéphane Diagana pour le décathlon. La première journée de ce décathlon pour Romain Barras et Florian Geffrouais commençait aujourd’hui, au terme de celle-ci, Barras est encore sur de bonnes bases et peut espérer aller à Rio s’il continue comme cela. Pour Geffrouais, c’est plus compliqué, il devra se dépasser lors de la deuxième journée. Rendez-vous demain pour la suite des épreuves à partir de 9h30 avec le 110m haies.

Chez les femmes, Antoinette Nana Djimou plus motivée que jamais va tenter de se qualifier pour les Jeux elle aussi. Début des hostilités vendredi avec le 100m haies à 12h15 et la deuxième journée samedi à partir de 13h avec la longueur.

 

Relais 4*100m et 4*400m : quelles attentes ?  

 

La dernière journée de ces championnats d’Europe d’athlétisme sera marqué par le semi-marathon homme et femme mais aussi les finales des relais 4*100m et 4*400m. Si les femmes du semi-marathon menées par Sophie Duarte peuvent espérer faire quelque chose par équipe, cela semble plus compliqué pour les garçons mais rien n’est jamais joué à l’avance : départ à 9h30 pour les femmes et à 9h50 pour les hommes.

Les séries du 4*100m homme samedi à 19h40 s’annoncent intéressantes mais difficiles pour l’équipe de France privée de Jimmy Vicault et de Christophe Lemaître. Par conséquent, le collectif sera composé de Guy-Elphège Anouman, Gautier Dautremer, Stuart Dutamby, Marvin René, Mickaël-Meba Zeze. Si finale il y a (on espère quand même), rendez-vous à 17h55 dimanche.

Pour le 4*100m femme, le collectif est particulièrement intéressant : avec le départ en retraite de Myriam Soumaré, c’est Céline Distel-Bonnet qui fait office de chef de groupe. de jeunes athlètes (Stella Akakpo, Jennifer Galais, Maroussia Paré, Floriane Gnafoua et Carole Zahi) qui ont quasiment toutes battues leur record personnel sur le 100m cette saison et qui laisse espérer une place en finale et peut-être même un top 3 puisque rien n’est joué entre la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Suisse. Séries vendredi à 20h et finale dimanche à 17h35.

Le 4*400m masculin laisse entrevoir de belles choses avec Thomas Jordier, Mame-Ibra Anne et Mamadou Kasse Hann comme leaders du groupe. Avec eux, Toumany Coulibaly, Alexandre Divet et Ludvy Vaillant. Le collectif s’affirme progressivement sur la piste internationale et peut espérer une place en finale voire même un podium si tout se passe comme prévu. Peut-être même que le record de France sera pour cette année cette fois-ci. Séries samedi à 14h25 et finale dimanche à 18h50.

Pour le 4*400m féminin, on a tous encore en tête l’extraordinaire dernière ligne droite de Floria Gueï à Zurich il y a deux ans qui permettait à la France de s’emparer du titre européen. Après cela, elles ont affirmé leur statut. Et, avec la grande forme de Floria, Marie Gayot, Agnès Raharolahy, Phara Anacharsis, Elea-Mariama Diarra et Brigitte Ntiaomah, on peut se laisser rêver à un second titre, seulement les Britanniques et les Ukrainiennes ne se laisseront pas faire si facilement.

The following two tabs change content below.

Elena Cervelle

Etudiante en sciences politiques à Lille 2 et à l'Académie ESJ. Passionnée d'athlétisme et de tacos

Submit a Comment