Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

F1 : « Lord » Lewis Hamilton vainqueur à Silverstone !

F1 : « Lord » Lewis Hamilton vainqueur à Silverstone !
Réda Ghaffouli

Bienvenue dans le Northamptonshire, pour le Grand-Prix de Grande Bretagne. Si le Brexit et Wimbledon dominent l’actualité britannique, la F1 reprend quand même ses droits sur le mythique circuit de Silverstone, théâtre de la 10ème manche du championnat de Formule 1 2016.


 

Il est encore dans toutes les têtes. Au terme d’une passe d’armes relativement musclée entre les deux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton gagne le Grand-Prix d’Autriche et revient à 11 points de son équipier Nico Rosberg, qui franchira la ligne en 4ème position. Mais même une semaine plus tard, le contact entre les deux pilotes fait encore polémique et le ras-le-bol de l’écurie Mercedes commence à se faire sentir. Il se murmurerait même que des sanctions très sévères, pouvant aller jusqu’à la suspension des pilotes, auraient été établies. Grosse ambiance.

Les essais libres : entre Halo, Cocorico et météo

Hamilton 2Comme en Autriche, la Ferrari de Sebastian Vettel arbore le halo le temps d’un tour d’installation. En plus de ne pas être très esthétique, ce système divise le petit monde de la F1 : certains prônent plus de sécurité quand d’autres cependant sont plus réticents, voulant garder « une part de risque propre à la Formule 1 », pour reprendre en substance Lewis Hamilton.
Sur la piste, 2 pilotes d’essais ont pu prendre part à la 1ère séance : le Français Esteban Ocon et le Monégasque Charles Leclerc, qui remplaçaient respectivement Kevin Magnussen sur Renault et Esteban Gutiérrez sur Haas. Et au niveau classement, le fait marquant restera la domination de Lewis Hamilton, qui finira en tête les 3 séances d’essai et qui met directement la pression sur un Rosberg sous le feu des critiques après sa manœuvre en Autriche et victime de plusieurs soucis mécaniques en ce début de week-end.

Les Qualifications : Hamilton taille patron

Avant le début de séance, plusieurs informations : après une violente sortie de piste, le pilote Sauber Ericsson est jugé inapte à prendre part aux qualifications par la direction de course et s’élancera donc de la voie des stands en dernière position ; dans un autre registre, Sebastian Vettel se voit écoper d’une pénalité de 5 places pour un changement de boîte de vitesse, le 2ème en 2 grand-prix.
Sinon pas grand-chose à signaler sur cette séance : Button revient sur un rythme plus adapté à sa Mclaren-Honda après une belle 3ème place sur la grille en Autriche puisqu’il partira du 17ème rang ; notre Français Romain Grosjean reste lui aussi dans ses habitudes avec une 13ème place, juste devant son équipier ; dans les avants postes, Red Bull reprend l’avantage sur Ferrari et Williams en sécurisant la 2ème ligne. Et enfin, on commence à avoir l’habitude, Lewis Hamilton signe la pôle position, sa 5ème d’affilé et la 55ème de sa carrière, ce qui le place à 13 unités du record de Michael Schumacher. Solide.

La course : « La pluie du matin n’arrête pas la F1 »

Ou le pèlerin, c’est tout comme. Ainsi, c’est donc la pluie qui s’invite au départ du Grand-Prix de Silverstone, elle qui pointait le bout de son nuage depuis le début du week-end. Les 22 pilotes chaussent donc les pneus wet à bande bleue.Hamilton 3

« à à à la queue leu-leu ». Le départ de la course sera donné derrière la voiture de sécurité, à cause de la météo. Mais dès le début de la « vraie » course, le ton était donné : Lewis Hamilton s’échappe et ne laisse aucune chance à son équipier Rosberg qui se fera même dépasser par Max Verstappen – avec la manière ! – lors du 16ème tour de course. Il récupérera finalement sa 2ème place dans les derniers tours mais son week-end n’est pas fini pour autant : le pilote allemand se voit infliger une pénalité de 10 secondes sur son temps de course après avoir reçu des consignes radio non règlementaires en fin de course. Quand ça ne veut pas…
Avec cette pénalité, Rosberg glisse donc à la 3ème place et n’a plus qu’un petit point d’avance sur un Hamilton sur un nuage, avec sa 4ème victoire en 5 courses. En parlant de pilotes en forme, il faut noter la performance du jeune Max Verstappen : 2ème au final, son 3ème podium depuis sa promotion chez Red Bull, Max continue de surprendre et de s’affirmer comme un futur très grand pilote de la scène automobile.
Dans un autre registre, celui des contre-performances, la Scuderia Ferrari signe une bien piètre performance : Raikkonen 5ème, et Vettel seulement 9ème, qui aura vraiment été en difficulté toute la course comme en témoigne ses nombreux tête-à-queue ; Williams, pour son grand-prix à domicile, aura beaucoup déçu avec 2 arrivées en dehors des points, idem pour Mclaren ; Romain Grosjean quant à lui ne verra pas l’arrivée à cause d’un problème mécanique, alors qu’il oscillait autour de la 16ème place.
Tout le monde la ressort à chaque fois mais que voulez-vous : pour la 4ème fois de sa carrière, Lewis Hamilton sort vainqueur du Grand-Prix de Grande-Bretagne et est à 2 victoires de devenir le pilote le plus victorieux sur ce tracé. En attendant, l’écart avec Nico Rosberg n’est plus que d’un petit point : le championnat est complètement relancé.

Photos d’illustration : www.huffingtonpost.co.uk /  www.formula1.com / www.lexpress.fr.

The following two tabs change content below.

Réda Ghaffouli

18 ans, marocain, addict de sport et du manque de sommeil. Passionné mais piètre guitariste.

Submit a Comment