Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Pokémon Go débarque (enfin) en France

Pokémon Go débarque (enfin) en France
mm

Est-il encore nécessaire d’introduire Pokémon Go ? D’abord sortie le 6 juillet aux États-Unis, en Australie puis en Nouvelle-Zélande, l’application est maintenant présente dans 33 pays différents. Connaissant un succès démentiel – aux États-Unis, on recense entre 10 et 20 millions de téléchargements depuis le début du mois – le jeu s’est laissé désirer en France, et ce, au plus grand dam des aficionados de Pokémon. Décryptage de cette folie signée Nintendo, maintenant disponible dans l’hexagone depuis seulement quelques jours.


 

Qu’est-ce que Pokémon Go ?

 

Ce jeu conçu par Niantic, start-up californienne, utilise la technologie de la réalité augmentée. C’est-à-dire qu’une fois muni de votre téléphone portable et de votre application, il vous est possible de vous balader dans les rues de n’importe quelle ville et village pour capturer un maximum de Pokémons. Pour ce faire, le GPS et l’appareil photo du smartphone sont réquisitionnés afin de pouvoir projeter à l’écran nos compères Rondoudou, Bulbizarre, Miaouss… Le monde virtuel se retrouve alors mêlé à la réalité en temps réel.

On peut affirmer que Niantic a poussé le vice jusqu’au bout puisque vous ne trouverez jamais tous les Pokémons à côté de chez vous. Si vous souhaitez partir à la conquête de créatures rares avec de meilleures statistiques, il va falloir marcher quelques kilomètres. Et donc chausser vos baskets. Par exemple, un Pokémon-eau aura plus de probabilité de se trouver à proximité d’un point d’eau. Pis, certains apparaissent sans prévenir en pleine nuit provoquant des amas de populations imprévus.

À travers le réalisme de cette chasse aux petits monstres, les joueurs se prennent pendant quelques instants pour des dresseurs de renom. Cependant, malgré ce côté bon enfant, l’utilisation de cet interface a entraîné quelques dérives.

 

Il percute une voiture de police en jouant à Pokémon Go

 

L’une des histoires les plus cocasses provoquées par Pokémon Go est celle de ce jeune homme percutant une voiture de la police à Baltimore, aux États-Unis. À proximité de la voiture de police qui est à l’arrêt, l’un des agents a pu filmer cette scène des plus abracadabrantesques.

 

 

Une sortie retardée

 

Prévue dans un premier temps pour le 15 juillet en France, l’application s’est vue contrainte de repousser sa sortie suite à l’attentat de Nice. Et Pokémon Company s’est justifiée par l’intermédiaire de ce communiqué : « En signe de respect envers le peuple français en cette période de deuil national, la sortie de Pokémon Go est reportée. Nos pensées et prières accompagnent la France et les victimes touchées par cette terrible attaque ». Dans ce contexte, la firme japonaise redoutait également des attroupements de foules inappropriés pouvant engendrer de nombreux risques.

Par la suite, différentes sources dont Le Monde, affirmant avoir contacté l’agence chargée de la communication de l’application, avaient prévu l’arrivée de Pokémon Go en ce jeudi 21 juillet. De son côté, Gameblog, le site français spécialisé dans le jeu vidéo, a mené son enquête auprès de cette même agence qui lui a annoncé que le jeu était prévu pour dans la semaine sans toutefois évoquer de date précise.

Ne voyant pas Pokémon Go sur les plateformes de téléchargement en ce jeudi, ces faux espoirs de sortie ont pour ainsi dire poussé les fans à l’hystérie. Notamment sur Twitter où de nombreux utilisateurs se sont armés d’humour pour faire face à cette triste nouvelle. De là à interpeller le gouvernement.

 

 

Alléluia !

 

Après une quinzaine de jours insoutenables, en ce dimanche 24 juillet, les fanatiques de la secte Pokémon ont vu leur rêve devenir enfin réalité : Pokémon Go débarque en France !

Quand on sait que cette application, en à peine deux semaines, est devenue la plus téléchargée puis la plus rentable, il est difficile de s’imaginer un quelconque échec en France. Fait pour le moins notable : aux États-Unis, il n’aura fallu qu’une seule journée à l’application pour dépasser le nombre de téléchargements de l’application de rencontre Tinder.

The following two tabs change content below.
mm

Rodolphe Henrot

Ingénieur opiniâtre de 23 ans. Je me passionne pour la politique, les sciences et à l’actualité au sens large. Sans oublier mon intérêt pour la littérature.
mm

Derniers articles parRodolphe Henrot (voir tous)

Submit a Comment