Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

« Quotidien » : recyclage ou métamorphose ?

« Quotidien » : recyclage ou métamorphose ?
mm

Nous étions nombreux à regretter la fin du Petit Journal de Yann Barthès sur Canal +, en juin dernier. Depuis 2004, l’émission quotidienne avait réussi le pari d’amuser jeunes et moins jeunes sur l’actualité et nos politiques ; elle avait apporté un regard différent sur les enjeux contemporains et le système en général. Surtout, elle avait démontré une façon inédite de faire du journalisme télévisuel. Lundi soir, Yann Barthès s’est encore largement imposé face à la concurrence avec plus d’1,29 million de téléspectateurs pour la première de « Quotidien », sa nouvelle émission sur la chaîne TMC. C’est l’événement de la rentrée télé.


 

Ce n’était un secret pour personne : le Petit Journal de Yann Barthès allait avoir une suite en septembre sur TMC, chaîne du groupe TF1. Il était rassurant de savoir qu’une émission unique en son genre telle que le Petit Journal ne s’éteignait pas à jamais. Nous avions surtout envie que Yann Barthès, le présentateur populaire de Canal +, réussisse son grand retour après avoir été lâchement remercié par Vincent Bolloré (qui a lui-même quitté la présidence du groupe Canal +). Quoique rassurés de retrouver plus ou moins le même concept d’émission, nous étions cependant de nombreux déçus à ne pas pouvoir goûter des saveurs nouvelles. Yann Barthès est-il maintenant capable d’évoluer à travers sa nouvelle émission ?

 

Un faux-départ

 

Cet été, la promo de Quotidien ne ressemblait pas à du « grand Barthès » ; certains médias et curieux commençaient déjà à s’inquiéter de la suite des aventures de l’animateur au sein du groupe TF1. La transition a été quelque peu prématurée (à peine trois mois pour relancer l’émission).

 

Toute l’équipe change de club en septembre !
Retrouvez-nous sur Twitter & Instagram ➡ @Qofficiel
TF1 TMC

Publié par Quotidien avec Yann Barthès sur jeudi 7 juillet 2016

 

De ce qu’on pouvait voir sur les réseaux sociaux, le Petit Journal avait a priori seulement changé de nom et de chaîne. Pas étonnant, donc, que le transfert de Canal + à TF1 ait été express pour la rédaction de Yann Barthès.

 

On ne change pas une équipe qui gagne 

 

En cette rentrée 2016, les chroniqueurs sont aux mêmes postes que l’an passé : Hugo Clément pour les interviews politiques, Martin Weil reste reporter international, sans oublier les sketchs d’Eric et Quentin ainsi que Panayotis et ses interviews décalées. Quant à Willy Papa, il nous fait toujours autant rire dans sa rubrique « People ».

Soyons clair : le jour J, Quotidien nous a agréablement surpris. Les anciens sont toujours excellents, et il aurait été dommage de les remplacer. De plus, il y a du nouveau dans l’équipe : Vincent Dedienne pour sa chronique « Q comme…Kiosque », entre autres. Rassurons-nous : Yann Barthès a démontré par le passé être un innovateur et un énorme « bosseur », qui n’hésitera pas à repeindre son équipe d’une couche fraîche si cela s’annonce nécessaire.

 

L’esprit Canal n’a finalement pas disparu

 

La disposition du plateau et du public est toujours la même qu’auparavant. Cela rend l’émission plus interactive et dynamique et permet inconsciemment aux téléspectateurs de ressentir l’ouverture d’esprit dégagé par le programme. De plus, l’attitude décontractée des journalistes et techniciens présents sur le plateau, sont la marque de fabrique de la rédaction de « Monsieur Barthès ». Cela passe notamment par leur style vestimentaire « bobo » (comme ils s’en moquent eux-mêmes), ou encore leur façon décomplexée d’engager des sujets pouvant apparaître tabous ou politiquement incorrects auprès d’une certaine audience (au hasard, le sexe).

C’est ce côté borderline et moderne qu’on connaissait au groupe Canal + qu’on retrouve sur TMC tous les soirs à 19h10. On en aurait presque oublié le micro rouge tape à l’œil – car « la mode se démode, le style jamais ». Même style, même micro, même équipe ; mais quelques nouveautés tout de même.

 

Recyclage du Petit Journal

 

Mis à part quelques nouveaux chroniqueurs déjà cités, Quotidien se différencie du Petit Journal avec de nouvelles rubriques et moments clés durant l’émission. Désormais, une personne du public est tirée au sort pour présenter en direct la météo du lendemain à l’improviste.

Quant au déroulement de l’émission, elle se fait désormais en deux parties. Quotidien est donc deux fois plus long que le Petit Journal, ce qui impose de ne pas être à court d’idées afin de tenir son public en haleine. C’est notamment pour cela qu’il y a deux invités par soirée : un invité politique et un invité dit « culturel » (contre un seul les années passées dans le Petit Journal). Les transitions entre les sujets ou interviews ne sont pas toujours faciles à effectuer – comme en a témoigné Virginie Effira lors de sa venue sur le plateau de Quotidien mardi soir, après le passage de la soeur d’Adama Traoré.

Disons-le tout net : Quotidien est une copie conforme du Petit Journal (même le générique de début ressemble beaucoup à celui de l’année dernière). C’est évidemment une volonté de la rédaction, consciente de la recette de son succès – des images du Petit Journal de juin dernier ont même été diffusées lundi sur TMC. A noter qu’on retrouve aussi le dernier numéro du Petit Journal version Yann Barthès en intégralité sur la page Facebook de Quotidien officiel.

 

Vous l’avez bien compris, Quotidien nous a charmés. L’émission est par-dessus tout une fierté pour la jeunesse française, car elle est la preuve que nous ne sommes pas « une génération perdue », comme le disait Miss Stein dans Paris est une fête. La télévision française a de l’avenir, du moins sa relève est-elle assurée. Pour ses premières émissions, il semble que Yann Barthès ait voulu s’engager sur des bases solides, muni des valeurs sûres, de thèmes et de problématiques similaires à ceux du Petit Journal, sans oublier sa dose d’humour. Mais on ose aussi croire que l’animateur a plus d’un tour dans son sac ; et finira par nous surprendre.

The following two tabs change content below.
mm

Laura Roudaut

Étudiante lilloise en licence de science politique

Submit a Comment