Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Le PSG et ses jeunes, idylle ou calvaire ?

Le PSG et ses jeunes, idylle ou calvaire ?
mm

Kingsley Coman, Adrien Rabiot, Alphonse Aréola ou Jean-Kévin Augustin sont autant de joueurs passés par le camp des loges récemment. Certains ont décidé de quitter le club, la concurrence avec les stars parisiennes étant trop rude. D’autres, néanmoins, persévèrent, espérant s’affirmer dans la capitale. Adrien Rabiot, fait partie aujourd’hui des cadres de l’équipe et démontre qu’il y a des places à grappiller dans l’effectif parisien. La stratégie de formation du PSG est-elle la bonne ?


 

S’imposer au PSG, c’est possible…

 

Alphonse Aréola (23 ans) et Adrien Rabiot (21 ans) font aujourd’hui partie des joueurs de référence du PSG. Toutefois, leur explosion n’est pas uniquement le fruit du club parisien. Le gardien de but a beaucoup voyagé. De 2013 à 2016, il a été prêté dans 3 clubs :  Lens, Bastia et Villarreal. Il n’est revenu que cette année dans la capitale où il a bousculé la hiérarchie, reléguant Kévin Trapp sur le banc. En sept titularisations de Ligue 1 il n’a concédé que 3 buts. Ses bonnes performances lui ont permis de s’ouvrir la porte des bleus. A seulement 23 ans, il est aujourd’hui le 3ème gardien de l’Equipe de France.

Adrien Rabiot, quant à lui, a profité de la blessure de Moussa Sissoko à Toulouse pour le remplacer et y être prêté durant la deuxième partie de la saison 2013. Il revient ensuite au PSG où il est, la plupart du temps, remplaçant. Auteur cependant de bons matchs, en Ligue des Champions (3 buts) notamment, il tape dans l’œil de Didier Deschamps qui le sélectionne dans les réservistes pour l’Euro 2016. Depuis le début de la saison, il enchaîne les bonnes performances en club, et les titularisations. Il est devenu une pièce maîtresse du système de Unai Emery. Le 15 novembre, il fête sa première titularisation en bleu contre la Côte d’Ivoire.

chelsea_fc_vs_paris_saint-germain_9_march_2016_25641806116

Adrien Rabiot au match contre Chelsea le 9 mars 2016.

Presnel Kimpembe (21 ans) n’a peut-être pas encore le même statut que ses deux collègues, mais il compte bien faire lui aussi, rapidement, partie du 11 type de Emery. Refusant de nombreuses offres cet été, dont une de l’ASSE, le jeune joueur a la volonté de s’imposer dans l’effectif parisien. Dans une interview accordée récemment à Téléfoot, il confirme sa détermination : « Si je suis là, c’est pour être titulaire au club les années qui arrivent ». Profitant du départ estival de David Luiz pour Chelsea, il est remonté à la troisième place dans la hiérarchie des défenseurs centraux, derrière Marquinhos et Thiago Silva. Il a été titularisé à huit reprises en Ligue 1 cette année et il acquiert petit à petit la confiance de l’entraineur. Didier Deschamps l’a lui sélectionné en octobre dernier pour pallier à la blessure de Eliaquim Mangala. La progression constante de ces 3 jeunes joueurs leur promet un avenir radieux au PSG comme en sélection.

…Mais pas toujours évident 

 

Champion d’Europe des moins de 19 ans en 2016, et meilleur buteur de cette compétition, Jean-Kevin Augustin (19 ans) souffre du début de saison canon de Edinson Cavani. Titularisé une seule fois, l’attaquant ne compte que 135 minutes de jeux et un but . Les rumeurs d’un éventuel départ en prêt s’intensifient. Selon Bild il serait sur les tablettes du Herta Berlin. Une possibilité intéressante au regard des prêts satisfaisants de Aréola et Rabiot. Cependant, la possibilité est mince de voir Augustin partir car il est le seul joker derrière Cavani au poste d’avant-centre.

Comme Augustin, le jeune Christopher Nkunku (19 ans) a participé à la victoire française à l’Euro 2016 des U19. Le milieu de terrain a été titularisé une seule fois cette saison avec le PSG pour un match contre Nancy en Ligue 1. Avec la présence de Matuidi, Verratti, Motta, Rabiot et Krychowiak, le poste de milieu de terrain semble bouché cette année. Certes, Nkunku est encore jeune et a le temps de voir venir, mais ce temps passé sur le banc pourrait être évité. Un prêt serait judicieux pour un joueur qui pourrait prendre la place de Matuidi ou de Motta dans deux ou trois ans.

Hervin Ongenda (21 ans) peine lui aussi à faire sa place au PSG. Cantonné au banc, il n’a pas joué une seule minute depuis le début de saison. Son prêt au SC Bastia en 2014 aurait pu lui permettre de trouver du temps de jeux et de favoriser son insertion à Paris. A son retour, la concurrence féroce au poste d’attaquant l’a relégué sur le banc. Cette année l’arrivée de Jesé et la présence de Lucas font de lui le troisième homme dans les plans d’Unai Emery. Un autre prêt, ou même un éventuel départ, serait à envisager rapidement pour le jeune français qui risque, dans le cas contraire, de se griller dans la capitale, alors que les années commencent déjà à s’accumuler. Certains diront même qu’il a grillé toutes ses chances de s’affirmer au haut niveau.

hervin_ongenda_psg

Hervin Ongenda sous le maillot du PSG en 2014

… Et peut parfois effrayer

 

 

Kingsley Coman, l’international français de 20 ans est aujourd’hui incontournable au Bayern Munich comme en sélection. Formé au PSG, il quitte le club à l’été 2014 de peur de manquer de temps de jeux. La Juve réussit à le convaincre alors qu’il est convoité par d’autres clubs comme Arsenal, L’AS Rome ou Newcastle. Il filera ensuite au Bayern Munich où il s’impose et gagne sa place en sélection. En 2015, il finit deuxième au classement du « Golden Boy », ce trophée qui récompense chaque année le meilleur joueur de moins de 21 ans. Il finira troisième en 2016. Considéré comme un des grands espoirs du football international, le PSG peut se mordre les doigts de ne pas avoir su lui faire signer son premier contrat professionnel.

Moussa Dembélé (20 ans) est l’autre pépite formée au camps de loges, qui ne fait aujourd’hui plus partie de l’effectif parisien. Formé dans la capitale, il décide de quitter le club en 2012, craignant de ne pas avoir sa place dans une équipe qui vient de recruter Ezequiel Lavezzi et Zlatan Ibrahimovic. Il part donc pour le club anglais de Fulham où il signera son premier contrat professionnel le 12 juillet 2013. Il jouera 64 matchs jusqu’en 2016 et inscrira 19 buts. Courtisé par les plus grandes équipe d’Europe il partira pourtant pour le Celtic Glasgow à l’été 2016, toujours dans l’idée d’avoir du temps de jeux. Depuis le début de saison, il a joué 23 matchs pour 16 buts, dont un triplé contre le grand rival : le Glasgow Rangers. Il est la coqueluche du club et il est indéniable qu’il sera l’objet de convoitises au prochain mercato estival.

Ces deux joueurs prouvent que l’effectif trop dense du PSG peut parfois effrayer les jeunes talents à la recherche de temps de jeux. Leur cote sur le marché des transferts a explosé et le club parisien peut être déçu de na pas avoir su les retenir. D’autant qu’ils auraient pu apporter beaucoup à l’animation offensive de Paris. Il faut espérer que ce type d’erreurs servent d’exemple pour le futur du PSG.

The following two tabs change content below.
mm

Paul Moisson

Etudiant de la nouvelle école post-bac du CFJ, nommée "école W". Je suis passionné de football et de tennis mais je porte également beaucoup d'intérêt à la politique nationale et internationale
mm

Derniers articles parPaul Moisson (voir tous)

Submit a Comment