Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Nos sportifs de l’année 2016 sont…

AFP
La Rédaction

André-Pierre Gignac, Renaud Lavillenie et Florent Manaudou sont les grands… oubliés de notre classement. Pour un poteau. Pour quelques centimètres. Pour un centième de seconde. Comme Tony Chapron, la rédaction s’est résolue à en expulser certains de la liste. Avant de sympathiser avec d’autres. Dix, exactement. Toujours, avec la plus grande objectivité…


10. Katie Ledecky

19 ans est un âge où les yeux du monde entier découvrent l’incroyable, le remarquable, le sensationnel. Katie Ledecky, elle, n’a fait que confirmer. Quatre médailles d’or – sur 200 mètres, 400 mètres, 800 mètres et 4×200 mètres nage libre – et deux records du monde pulvérisés ; un bilan qui met en avant la suprématie américaine au sein des bassins olympiques. Déjà nonuple championne du monde, elle tentera à présent d’étendre son hégémonie à Budapest, pour les championnats du monde, en juillet 2017.

Copyright Reuters

Copyright Reuters

9. Michael Phelps 

Malgré deux ans hors des bassins entre 2012 et 2014, Michael Phelps a terminé sa carrière de la plus belle des manières. Aux JO de Rio, il a ajouté cinq médailles d’or à sa collection (23 médailles d’or olympiques). Pourtant, son retour ne fut pas simple. Cinq mois après être sorti de sa retraite, sa fédération le suspend pour six mois à la suite d’un excès de vitesse et d’une conduite en état d’ivresse. En 2015, il retrouve son meilleur niveau en réalisant des chronos proches des records du monde. Outre ses 5 nouvelles médailles (2 en individuel et 3 en relais), Michael Phelps est entré un peu plus dans la légende en devenant le premier nageur quadruple champion olympique dans la même épreuve individuelle (200 m 4 nages). Pour la quatrième fois de suite, il est le sportif le plus titré et le plus médaillé durant une Olympiade. Il n’est pas en tête de ce Top 10 mais c’est peut-être le plus grand sportif de l’histoire qui tire sa révérence.

 Copyright Sportingnews-com

Copyright Sportingnews-com

8. Wayde van Niekerk

A 24 ans, l’athlète sud-africain est le seul au monde a avoir réussi l’incroyable performance de courir sous les 10 secondes au 100 m, sous les 20 secondes au 200 m et sous les 44 secondes au 400 m. Mieux. Il a confirmé son statut d’athlète exceptionnel en explosant le record du monde du 400 m en 43″03 lors des Jeux Olympiques de Rio cet été. Au cours d’un stage en Jamaïque, Usain Bolt, la star de l’athlétisme, lui aurait dit qu’il battrait le record du monde cette année. L’homme le plus rapide du monde aurait donc des aptitudes de médium en plus de ses qualités sportives…

david-j-phillipapsipa

Copyright adrian-dennis-afp

7. Antoine Griezmann

L’année 2016 d’Antoine Griezmann ressemble à celle d’un joueur doté d’un talent très largement supérieur à la moyenne et superbe à voir jouer, mais qui trébuche à chaque fois sur la dernière marche à gravir, la plus importante bien souvent. Que cela soit avec l’Atlético Madrid ou avec l’Équipe de France, il aura été magique lors des tours précédant la finale de ses deux principales compétitions (marquant des buts décisifs contre l’Allemagne et l’Irlande à l’Euro, ou contre Barcelone et le Bayern Munich en Ligue des Champions). Mais tant sous le maillot des Colchoneros comme sous celui des Bleus, il s’est éteint lors des deux matchs les plus importants de sa saison, ratant un pénalty contre le Real Madrid de Cristiano Ronaldo et au moins deux occasions franches contre le Portugal orphelin de sa superstar, qui finira par triompher. Au niveau individuel, « Grizou » peut se vanter d’avoir terminé meilleur artilleur de l’Euro (6 réalisations), d’avoir planté à 32 reprises avec son club et d’avoir fini sur le podium du Ballon d’Or. Toujours derrière Cristiano Ronaldo…

Copyright franck-fifeafp

Copyright franck-fifeafp

6. Tony Yoka

Retenez son nom : Yoka. 1m96. 105 kilos. Des mains en or. Des mains ravageuses. Des mains destructrices. Des mains qui terrassent tout quand le combat bat son plein. Quand le combat entre dans sa dernière phase. Lui permettant de faire la différence. Contre le Kazakh Ivan Dychko, le 15 octobre 2015 à Doha. Un soir où il entra dans l’histoire en devenant le premier champion du monde français des super-lourds (+91 kg). Contre le Britannique Joseph Joyce, dix mois plus tard, où il s’offrit son premier titre olympique. En patron. Le deuxième pour la boxe française après le couronnement de sa compagne, Estelle Mossely, deux jours plus tôt. Un véritable conte de fées. Une histoire enchantée. Sans doute contemplée, d’en haut, par Alexis Vastine…  

Copyright boue-sebastien-lequipe

Copyright boue-sebastien-lequipe

5. Simone Biles

La jeune américaine de 19 ans est devenue la gymnaste la plus récompensée de tous les temps avec dix-neuf médailles mondiales dont dix titres mondiaux et quatre titres olympiques. En effet, elle est rentrée des Jeux Olympiques de Rio avec cinq médailles : quatre titres au concours général en individuel et en équipe, au saut à cheval et au sol ainsi qu’une médaille de bronze à la poutre. Petite déception à cause d’une chute. On l’attendra avec impatience aux JO de 2020 après ses deux années sabbatiques.

Copyright getty

Copyright getty

4. Andy Murray

Andy a enfin pu dire oui à la lumière en 2016. L’ombre de Federer, Nadal ou Djokovic s’est dissipée. Pourtant, l’Ecossais partait de très loin, et seule une année extraordinaire a pu le mener au sommet de son sport. Après sa finale perdue à Roland-Garros face à Djokovic, il accusait un retard de 8000 points sur celui-ci au classement ATP. Depuis, Murray est simplement devenu injouable : 50 matchs gagnés sur 53 joués, 8 tournois gagnés sur 10, vainqueur à Winbledon, aux Jeux Olympiques et aux Masters. Tout simplement exceptionnel.

Copyright Paul Gilham/Getty Images

Copyright Paul Gilham/Getty Images

3. Cristiano Ronaldo

Ames sensibles… s’abstenir ! Probablement vilipendé et jalousé par beaucoup de Français depuis sa victoire sur notre territoire lors de l’Euro 2016, Cristiano Ronaldo ne suscite pas l’unanimité. Pour vous le prouver, certains rédacteurs étaient presque gênés de l’ajouter à leur classement. Allant même jusqu’à se justifier. Pourtant, il suffit de regarder les statistiques du Portugais pour prendre la mesure de sa grandeur. L’attaquant de 31 ans est un EXTRATERRESTRE ! Quatre Ballon d’Or. Une Ligue des Champions 2016 avec son club du Real Madrid. L’Euro 2016 avec le Portugal. Et plus de cinquante buts toutes compétitions confondues durant la saison 2015-2016. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à l’aimer… 

Copyright AFP PHOTO / FRANCISCO LEONG

Copyright AFP PHOTO / FRANCISCO LEONG

2. Usain Bolt

Des 10 sportifs récompensés par notre classement, la foudre était le seul présent dans notre top de l’année 2015. L’homme le plus rapide du monde a conservé son rang. Il avait coché l’année 2016. Ses Jeux. Ils devaient lui permettre d’asseoir encore un peu plus sa légende. A Rio, l’astre Bolt était attendu. Il a brillé de mille feux. Après Pékin. Après Londres. Il a de nouveau réalisé le triplé sur 100 m (9 »81), 200 m (19″78) et 4×100 m (37 »27). Facile…  

Copyright shaun-botterillgetty-images

Copyright shaun-botterillgetty-images

1. Teddy Riner 

Porte-drapeau de la délégation française et octuple champion du monde des lourds (+100 kg), le colosse de 139 kg avait les projecteurs braqués sur lui à Rio. Il aurait pu trébuché. Il n’a pas tremblé. Jamais vraiment inquiété en finale contre le Japonais Hisayoshi Harasawa, l’indéboulonnable Teddy Riner a glané sa troisième médaille olympique. La deuxième en or après Londres. Rendez-vous dans quatre ans. En terre japonaise. L’homme à (a)battre tentera de rester invaincu sur les tatamis olympiques. Pour tirer sa révérence au plus haut de son art. A moins que Paris ne gagne l’organisation des Jeux 2024. Et lui donne l’envie d’être encore pour quatre ans le cauchemar de ses adversaires… 

Copyright sipanysipa

Copyright sipanysipa

On a aussi aimé : Guy Novès, Thomas Coville, LeBron James, Martin Fourcade, Angelique Kerber, Peter Sagan, Thiago Braz da Silva, Yusra Mardini, Pascal Dupraz, Juan Martín del Potro, Hugo Travers, Izzat Artykhov, Zlatan Ibrahimović, Estelle Mossely, Ashton Eaton, Tess Wester, Russell Westbrook, Zinédine Zidane, les All Blacks, Nico Rosberg, Beauden Barrett, Emilie Andéol, Maro Itoje.

 

Classement réalisé à partir des classements personnels d’Elena Cervelle, Nils Bonetti, Réda Ghaffouli, Arthur Stroebele, Anouk Espiasse-Cabau, Clément Zagnoni, Mathieu Hennequin, Simon Wautier, Paul-Emile Bouchy, Paul Moisson, Alexandre Ravasi, Gabriel de Villaines, Elio Bono et Alexis Vergereau. 

The following two tabs change content below.

Submit a Comment