Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Primaire de la Gauche : la voix jeune

Primaire de la Gauche : la voix jeune
Claire Lebrun

Les 22 et 29 janvier auront lieu les deux tours de la Primaire de la Belle Alliance Populaire pour désigner le candidat du Parti Socialiste et de ses alliés à l’élection présidentielle. Sept challengers s’affrontent pour une campagne éclair, soutenus par de jeunes militants politiques. À travers leur voix s’expriment leurs idées, et celles de leurs candidats.


 

Rayane Habache, 18 ans, au pôle communication du Projet France et des jeunes avec Arnaud Montebourg

 

capture-decran-2017-01-09-a-21-55-29

 

« Arnaud Montebourg est capable de rassembler de la gauche du Parti Communiste au Parti Socialiste’’

 

 

Rayane Habache est un (très) jeune passionné de politique, actuellement en seconde année d’école du numérique. Il a intégré le Mouvement Jeune Socialiste dès 14 ans avant d’y prendre sa carte à 15 (le minimum légal) à la suite de la victoire de François Hollande.

‘’Quand je suis entré chez Montebourg en avril (2016), j’étais militant aux jeunes avec Arnaud. Je suis là par conviction, je crois au projet. La force de notre programme réside dans des propositions qui ont évoluées, parties de ce que Montebourg voulait, additionné aux propositions des militants  ; par exemple, le service civique national ou militaire (au choix) et le septennat non-renouvelable’’.

Déçu par l’actuel président, il pense Arnaud Montebourg capable de relancer la gauche ‘‘c’est un homme de conviction qui incarne la fonction présidentielle. Il est l’un des seuls à ne pas avoir trahi les idéaux de la gauche de 2012. Etre socialiste, c’est refuser d’accepter la société telle qu’elle est.’’

Et c’est également pour Rayane le refus du modèle européen; ‘’Aujourd’hui, on voit que l’Union Européenne nous empêche de faire une politique de gauche. Les citoyens ne sont pas prêts pour une Europe fédérale, le vote extrême monte en conséquence. La hiérarchie européenne empêche la démocratie, il faut réformer.’’

Mathias Nirman, 26 ans, fondateur des Jeunes avec Arnaud, lancé en mars 2016, précise ’’la gauche a le devoir de rattraper ceux auxquels on a tourné le dos : les ouvriers et les employés qui partent voter massivement au Front National. Aujourd’hui, le discours d’Arnaud Montebourg porte de la France périphérique aux territoires désindustrialisés.’’

Le programme d’Arnaud Montebourg est à retrouver ici.

 

Axelle Dupont (prénom modifié), 21 ans, étudiante à SciencesPo, militante Mouvement Jeune Socialiste (MJS) et soutien de Manuel Valls

‘’Je suis sociale-réformiste’’

En première année de Master politiques publiques à Sciences Po, Axelle Dupont prépare les concours de la fonction publique tout en militant en Seine-et-Marne. Soutien de la ligne gouvernementale et de Manuel Valls, elle défend le bilan du quinquennat. ‘’On a fait beaucoup de choses positives notamment pour les jeunes dont le chômage a baissé de 8% en 2016’’. Déterminé, avec une forte personnalité, Manuel Valls est pour Axelle le choix qui s’impose ; ‘’Il propose le revenu décent à 850 euros/mois pour tous et la défiscalisation des heures supplémentaires, contrairement à Emmanuel Macron qui veut renoncer aux 35 heures.’’

Européiste et en faveur d’une politique d’accès à l’emploi, « Manuel Valls cherche à s’adapter à la mondialisation tout en préservant le modèle social français’’, poursuit-elle.

Sur la scène internationale :

« La France a un rôle important à jouer. François Hollande a été le premier à porter la question syrienne à l’ONU. Les politiques de Montebourg, Mélenchon et Fillon sont complaisantes envers la Russie, c’est grave. J’ai milité à Amnesty International et manifesté avec les Pussy Riots. Si l’on veut rester sur une ligne cohérente au niveau des droits de l’homme, on ne peut pas tolérer la crise ukrainienne ou syrienne.’’

Quand on l’interroge sur le 49-3 et sur la religion, Axelle affirme que le premier était nécessaire et qu’on a caricaturé les propos de Manuel Valls sur le burkini : « Je ne pense pas que Manuel Valls stigmatise les musulmans. Il parlait en fait de l’égalité homme-femme.’’

Pour Alexandre Leroy, 27 ans, co-président du comité de soutien à Manuel Valls et ancien président de la Fage, pense Manuel Valls ‘’le candidat de la gauche du gouvernement et le seul rempart possible contre l’extrême-droite. »

Le programme de Manuel Valls est à retrouver ici.

 

Maxime Gonzalez, 26 ans, Romain Bruno, 21 ans, membres du Bureau National au Mouvement Jeune Socialiste (MJS) et soutien de Benoit Hamon

 

capture-decran-2017-01-09-a-21-59-43

 

 

« On sort de 5 ans de social libéralisme. Nous sommes socialistes.’’

 

Maxime Gonzalez a étudié à Sciences Po Grenoble, fait la campagne de Martine Aubry en 2012, et est aujourd’hui enseignant d’Histoire-Géographie. ‘’J’ai voulu un métier de terrain, en première ligne avec les gens. Je n’ai pas un salaire mirobolant, mais je garde ma liberté de parole.’’

Romain Bruno étudie le droit et l’économie à la Sorbonne et souhaite devenir avocat. Il ne considère pas que la politique puisse être un métier. 

« Benoît Hamon propose qu’on casse le parcours d’élu et que davantage de citoyens puissent s’investir dans la vie politique. Par exemple, le 49-3 citoyen permettrait à 1% du corps électoral de soumettre une loi parlementaire à un référendum.’’

Tout deux déçu par François Hollande « qui n’a pas fait une politique économique et sociale de gauche’’, ils préfèrent aujourd’hui « la gauche de transformation sociale’’ de l’ancien ministre de l’éducation nationale. ‘’Benoit Hamon, c’est partir du quotidien des français pour le révolutionner. il n’est pas sectaire comme peut l’être Jean-Luc Mélenchon, ou sur une position social-libérale de droite comme peut l’être Manuel Valls.’’ Dans l’Emission Politique de France 2 il a pu « dérouler des sujets de fond’’, une prestation saluée sur les réseaux sociaux et qui l’a fait grimper dans les sondages.

Pour les jeunes, le candidat qui dit s’inspirer de Bernie Sanders propose le revenu universel (600 euros/mois entre 18 et 25 ans) pour que les plus défavorisés puissent financer leurs études. Sur la question écologique, il veut porter à 50% la part des énergies renouvelables en France. ‘’En faisant une transition écologique on sera moins dépendant du gaz russe et du pétrole des pays du golfe, alors on pourra parler des droits de l’Homme.’’ assure l’étudiant en droit. Il prolonge ; ‘’Si on continue à aller dans le mur sur l’environnement, on continuera à avoir des déplacements de population. Va-t-on mettre des murs autour de la mer méditerranée pour empêcher l’immigration ?« 

Le programme de Benoît Hamon est disponible ici.

Tanguy Hergibo et Anne-Flore-Buisson-Bloche, 22 ans, tout deux en Master de communication politique et publique à Créteil, co-fondateurs des Jeunes avec Peillon

img_2031

 

 

‘’Vincent Peillon, monsieur éducation’’

 

 

Tanguy Hergibo milite au parti Socialiste depuis ses seize ans, sans être passé par le MJS. Pour la campagne de Vincent Peillon, il s’occupe des comptes Twitter, Facebook et Instagram du candidat. « Je me suis engagé pour Vincent Peillon car c’est le seul capable d’incarner le rassemblement. Il est déjà à 10% (9 ndlr) dans les sondages, c’est énorme à une semaine de déclaration de sa candidature.’’

À l’inverse, Anne-Flore-Buisson-Bloche n’a jamais milité avant de s’engager pour Vincent Peillon.

« Je partage le bilan de François Hollande, comme Vincent Peillon. Je ne me retrouve pas dans les idées de Manuel Valls, sur la laïcité, notamment, sur le burkini.. Vincent Peillon n’est pas connu du grand public mais c’est une figure pour les militants socialistes. C’est monsieur culture, monsieur éducation au sein même du Parti Socialiste.’’ 

Avec 1000 abonnés sur Twitter, Les « Jeunes avec Peillon », lancé le 7 décembre 2016, ont le second plus gros compte twitter après celui des Jeunes avec Arnaud Montebourg. « On organise des cafés débats avec les jeunes, la campagne sur Twitter était l’une de leurs propositions. »

La mesure phare de leur candidat ? Il veut mettre en place un bouclier fiscal. « On protège d’abord les plus modestes et les plus pauvres. Les candidats qui veulent instaurer un revenu universel n’annoncent pas la baisse des impôts. Si les familles modestes continuent à le payer, ça ne change rien’’ affirme Anne-Flore-Buisson. Vincent Peillon ne reviendrait pas non plus sur la loi travail, étant sur la ligne économique de François Hollande.

En outre, il veut aider les jeunes en augmentant le montant des bourses et en réinstaurant la formation des professeurs supprimée par Nicolas Sarkozy. « Il a été professeur et ministre de l’éducation, il souhaite faire baisser les inégalités à l’école’’.

Le programme de Vincent Peillon est disponible ici.

 

Yannis Mallion, 27 ans, président du mouvement Jeunes Radicaux de Gauche, référent jeune de Sylvia Pinel

 

fullsizerender

 

 

‘’Sylvia Pinel veut plus d’Europe’’

 

 

Diplômé en Master du droit du travail et des affaires, Yannis Mallion, est engagé au Parti Radical de la Gauche (PRG) depuis quatre ans. Pour lui, l’organisation ‘’ne repose pas sur l’idolâtrie d’un candidat. C’est une entité autonome qui forme les jeunes à la politique et leur a permis d’intégrer leurs idées au programme.’’

Affilié au Parti Radical de Gauche qui a élu l’ancienne Ministre du Logement, le militant politique précise ‘’qu’il n’y a pas de petites idées ou de petits candidats. La gauche aujourd’hui est en miettes, elle a besoin de se rassembler. Tout peut très vite changer, François Fillon est passé de 5 à 40% dans les sondages pendant la campagne [de la primaire de la droite et du centre]’’

Le projet défendu par Sylvia Pinel s’inscrit dans une ligne libérale, européiste, laïque, féministe et solidaire. La réforme sociale des institutions européennes lui tient à cœur.

« La très forte abstention aux élections européennes montre qu’on a une idéologie de droite et ultra-libérale qui rythme les institutions. Le programme d’Arnaud Montebourg est souverainiste ce qui est une source de clivage. L’avenir ne réside pas dans le repli sur soi mais dans l’Europe, qui doit créer une troisième voie entre Trump et Poutine sur la scène internationale pour garantir notre sécurité et notre liberté.’’

Sylvia Pinel propose aussi la dépénalisation du cannabis. « On est le premier pays consommateur en Europe. La répression ne marche pas. Cette politique ne marche pas. Il faut y préférer une politique préventive qui permette d’apporter un intérêt financier à l’Etat.’’

Le programme de Sylvia Pinel est disponible ici.

Thibault Leclerc, 31 ans, membre du Bureau National du Parti Ecologistes, référent Jeune de François de Rugy

capture-decran-2017-01-09-a-22-01-32

 

’’François de Rugy, candidat de l’écologie’’

 

 

 

À la suite d’études scientifiques et artistiques, Thibault Leclerc fait de la communication pour le Louvre avant une licence et un Master en communication à la Sorbonne-Nouvelle. Il réalise un mémoire sur l’impact des réseaux sociaux sur le travail des parlementaires et rencontre François de Rugy en lui tweetant régulièrement son soutien.

« François de Rugy est le seul candidat à proposer de véritables mesures écologistes. Jean-Luc Bennhamias ne propose rien de concret en la matière et Yannick Jadot avait dit qu’il participerait à la primaire. François de Rugy est honnête et c’est ce qui convaincra les Français.’’

Le communicant précise qu’ils n’ont pas voulu ‘’suivre la mode ‘des Jeunes avec’ lancée par la droite, comme il y aurait pu avoir ‘les vieux avec’. On a des jeunes militants qui travaillent avec nous, on a pas intérêt à les mettre à part’’.

Il se place notamment sur la ligne gouvernementale ; ‘’Tout n’est pas à jeter dans ce quinquennat. On a mal expliqué les choses aux Français.’’ Sur l’immigration,’’selon le Front national, le migrant volerait le travail des français tout en étant assisté. C’est un discours absurde et dangereux. On a toutefois un devoir de réguler l’immigration, on ne peut pas accueillir tout le monde.’’

Le programme de François de Rugy, président du Parti écologiste depuis 2015 à la suite de sa démission d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), s’axe principalement sur l’écologie. Thibault Leclerc attrape le feuillet du programme pour le citer, affirmant « qu’il est le seul à proposer une meilleure qualité de vie aux français.’’ L’auteur d’’Ecologisme ou gauchisme, il faut choisir !’’ place ses objectifs à 100% d’énergies renouvelables en 2050, 0% de transport terrestre carboné en 2025 et une baisse de la facture énergétique à 25%.

Le programme de François de Rugy est disponible ici.

 

Pierre-Louis Monteiro, 28 ans, membre du conseil national du Front Démocrate, référent jeune de Jean-Luc Bennahmias

 

capture-decran-2017-01-09-a-21-59-09

 

 

« Jean-Luc Bennahmias, l’européen démocrate’’

 

 

Après des études de droit européen à Paris III, Pierre-Louis Monteiro passe collaborateur parlementaire de François Bayrou et travaille avec Jean-Luc Bennahmias depuis 2014.

Les adhérents jeunes qui soutiennent le candidat investi par l’UDE (Union des Démocrates et écologistes) sont 300 dont 60 en Ile-de-France.

« On fait des réunions et les jeunes choisissent leurs thématiques, ils sont légitimes à faire entendre leurs voix sur tous les sujets. Le revenu universel a été une proposition qu’ils ont soutenus pour permettre aux jeunes plus défavorisés d’accéder à des études supérieures.’’

Leur investissement dans la primaire leur permet de porter des idées dans la continuité du quinquennat Hollande : « On soutient la loi biodiversité, les mesures de la COP21, le mariage pour tous. La loi travail sur le fond peut être intéressante mais on n’était pas d’accord sur la façon dont elle a été amenée avec le 49 – 3.’’

Sur l’immigration ‘’Fermer les frontières ne veut rien dire. Il faut que l’immigration soit gérée dans des conditions dignes. À Calais, les réfugiés voulaient se rendre majoritairement en Grande-Bretagne, en Europe du Nord ou en Allemagne. Une politique de coordination européenne est nécessaire.’’

Pour Pierre-Louis, il y a la nécessité d’une Europe sociale commune à majorité espagnole, portugaise et italienne. « Ce n’est pas la fin de la France, mais le début d’une Europe politique’’. Le candidat souhaite également instaurer la réduction du temps de travail et la légalisation du cannabis.

Aficionado des festivals de musique, le comité de soutien du candidat est présidé par le chanteur Sanseverino avec qui il est ami depuis vingt ans. « Jean-Luc Bennahmias peut être l’homme qui peut rappeler qu’on doit ranger les couteaux quand on parle avec des amis et voir qui sont nos véritables adversaires. C’est quelqu’un qui est resté humble, connecté à la société ». 

Le programme de Jean-Luc Bennahmias est disponible ici.

 

Selon un sondage Ifop-JDD du 7 janvier, Arnaud Montebourg battrait Manuel Valls au second tour à 52% des voix. Manuel Valls favori chez les militants socialistes, Arnaud Montebourg plus populaire chez les sympathisants de la gauche, Benoit Hamon monté en puissance depuis son passage télévisuel… un tiercé qui n’est absolument pas écrit dans le marbre. Durant les primaires de la droite, François Fillon a notamment du sa victoire à ses prestations lors des grands débats. Un scénario surprise est-il à attendre dès le premier débat jeudi 12 janvier ?

The following two tabs change content below.

Claire Lebrun

En Master Histoire Afrique et Moyen Orient à la Sorbonne Paris 1. Mémoire sur les relations diplomatiques franco-saoudiennes.

Submit a Comment