Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Le JT de 20h : has-been de l’info

Le JT de 20h : has-been de l’info
mm

Il y a encore 20 ans Patrick Poivre d’Arvor sur TF1 et Claude Sérillon sur France 2 arrivaient à rassembler les français de toutes les générations autour du journal télévisé de 20h. Le JT de 20h était perçu comme la « grande messe » d’informations. Aujourd’hui les audiences dans l’ensemble baissent ou stagnent. Est-ce un simple phénomène passager ou l’avenir de l’information ?


 

Gilles Bouleau et David Pujadas attirent de moins en moins les foules. Les français qui autrefois chérissaient le journal télévisé de 20h semblent délaisser ce dernier au profit d’une information de plus en plus instantanée.

 

Le JT de TF1 réunit chaque soir 6,04 millions de téléspectateurs, soit 24,5% de public*. Sur un an, le JT est en baisse de 446 000 fidèles, et de 1,6 point de part d’audience. Cinq ans plus tôt Laurence Ferrari rassemblait 7,32 millions de français, soit 28,9% de l’ensemble du public.

 

Dans ce contexte les chaînes d’information en continu ont le vent en poupe. Le 1er Septembre 2016, le service public a même décidé à son tour de se lancer dans l’aventure et la chaîne de télévision France Info est née, sur la TNT gratuite. C’est LCI en 1994 qui a initié ce type d’offre en France, suivie par I-télé et BFMTV. Difficile pour le JT de 20h de faire le poids face à un flux permanent d’informations, une mise en scène de l’actualité et des images en direct. Les téléspectateurs sont devenus de plus en plus accros au « breaking news ». L’actualité très forte de ces dernières années a favorisé l’information en continu. Les attentats de Charlie Hebdo, du 13 novembre 2015, du 14 juillet 2016 et d’autres moments de grandes tensions ont incité les téléspectateurs à aller voir ce qui se passait minute par minute sur ces chaînes.

 

Les réseaux sociaux, les grands gagnants

 

Le journal télévisé de 20h était auparavant considéré comme incontournable par tous les hommes politiques. Aujourd’hui les habitudes changent, et le JT de 20h n’est plus indétrônable. Qui aurait cru 10 ans plus tôt qu’un homme politique annoncerait son retour en politique sur Facebook ? C’est pourtant ce réseau social qu’a choisi Nicolas Sarkozy en septembre 2014 pour officialiser son retour sur la scène politique. Les réseaux sociaux ont su faire leur place dans le paysage de l’information. Une bonne partie des français utilisent désormais les réseaux sociaux pour accéder à l’information (51% des répondants selon un sondage de Le Monde). Chez 24% des 18-24 ans (toujours selon Le Monde) ans les réseaux sociaux passent même devant la télévision comme source prioritaire d’information.

A l’heure du toujours plus vite à quoi bon attendre 20h pour être au courant de l’actualité ? Les alertes et notifications permettent aux français d’être informés directement via leur mobile, n’importe où et n’importe quand. Plus besoin de chercher l’information, c’est l’information qui vient à nous. Facebook, Twitter, Youtube, ces plates-formes s’imposent désormais comme sources d’information.

 

Un JT qui se renouvelle ?

 

Le journal télévisé de 20h va-t-il réussir à inverser la tendance ? Déjà le JT de 13h du week-end a tenté de se renouveler. France 2 propose à la suite du journal télévisé traditionnel, le magazine «13h15 » présenté par Laurent Delahousse. Un magazine qui propose un portrait lié à l’actualité d’une personne ou d’un événement. Plus étonnant encore le JT de 13h présente une fiction politique « les Verbatims », inspirée des véritables coulisses des partis. Aujourd’hui face à la concurrence de l’information en continu, le JT réintroduit des éléments de « slow media » qui privilégie l’analyse journalistique à la course à l’information.

 

Le journal télévisé de 20h ne pourra pas échapper à la révolution de l’information. À l’heure des réseaux sociaux et de l’information en continu, la télévision doit trouver de nouvelles formules d’information pour se réinventer. Toutefois si les audiences des journaux télévisés de 20h ont dans l’ensemble baissé ou stagné , le JT reste toujours le programme fédérateur par lequel chaque chaîne affirme son identité.

*Audiences consolidées, du lundi au jeudi, septembre 2015-février 2016

The following two tabs change content below.
mm

Joséphine Fonteneau

Etudiante en Journalisme, en quête de voyages et d’aventures

Submit a Comment