Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

UNIDAY – Ces jeunes qui s’engagent auprès de l’UNICEF

UNIDAY – Ces jeunes qui s’engagent auprès de l’UNICEF

Le 31 Mai 2017 pour sa première édition UNIDAY, l’UNICEF France a choisi de mettre à l’honneur, l’espace d’une journée, les jeunes s’engageant à ses côtés. L’occasion pour eux de faire entendre leur voix, défendre leur cause et qui sait peut-être en faire adhérer de nombreux autres. 


 

La journée de l’engagement solidaire des enfants et des jeunes

 

« L’UNICEF France a souhaité créer un rendez-vous annuel à la fin de l’année scolaire pour porter ses messages auprès des enfants et des jeunes » explique Florianne Voisin, responsable de l’engagement jeunes à l’UNICEF France. « Ce sera l’occasion pour les enfants et les jeunes de l’UNICEF mais aussi pour tout autre enfant désireux de s’associer à l’événement de présenter et valoriser les actions développées dans l’année ». C’est en effet plus de 2500 structures qui se sont inscrites pour permettre à près de 100 000 jeunes de participer à la journée #UNIDAY.

Au programme : « des événements spécifiques donnant de la visibilité à l’UNICEF et à l’engagement, conférences, débats, concerts, expositions… ». Avec par exemple un défilé dans une école à Paris, une kermesse à Lyon, un flashmob à Limoges… Et même du Street Art puisque les jeunes de certaines villes de France (Paris, Roubaix, Nantes, Sète et Strasbourg) pourront investir l’espace urbain et s’exprimer aux côtés d’artistes spécialisés en la matière.  

 

Porter sa voix jusque dans les médias

 

C’est justement pour leur donner la parole que l’UNICEF encourage les jeunes à se faire entendre/ Et ce, jusque dans la presse. Ils ont notamment rédigé une tribune pour qu’elle soit ensuite publiée dans un quotidien local :

« Je pense que ce qui est important dans un engagement ce n’est pas seulement d’agir ou de se sentir utile, c’est surtout de savoir que l’on ne sera jamais seul, qu’on pourra toujours trouver au moins une personne en accord avec nos idées », écrit ainsi Marie Bros (18 ans), Toulousaine et bénévole à l’UNICEF. 

« Aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable que les jeunes s’impliquent dans le bénévolat – notamment dans le cadre de vie lycéen. Mais par-dessus tout, à travers mon rôle en tant que jeune ambassadeur, j’ai réalisé que ce n’est pas seulement mes activités qui transforment la communauté ; c’est aussi la communauté qui me transforme ». détaille Zohair Ahmad (16 ans), également bénévole pour l’organisation. 

Tous deux en profitent pour revenir sur ce qu’ils ont accompli grâce à leur engagement. Participer au J7 Summit 2015 pour la première, un sommet international dans lequel elle a pu débattre de thématiques essentielles avec d’autres jeunes du monde. Se rendre jusqu’à la Haye pour le second et prendre part à une conférence d’une semaine conformément aux normes des Nations Unies.

Des expériences peu banales qui pousse Florianne Voisin à préciser qu’« être bénévole pour UNICEF France c’est faire entendre la voix des enfants et des jeunes, apprendre à défendre une cause humanitaire, développer des compétences, rencontrer d’autres jeunes à l’échelle locale, nationale et internationale ».

 

Jeune et engagé.e

 

Mais qui sont véritablement ces jeunes qui participent à UNIDAY et s’engagent au quotidien pour l’UNICEF France ? La responsable de leur engagement répond qu’ « en France ils sont plus de 4000 enfants et jeunes engagés de 6 à 26 ans à travers leur parcours scolaire, leur cursus universitaire, leurs activités périscolaires, leur vie associative ou civique au sein de leur collectivité pour défendre et promouvoir la cause des enfants du monde ». 

Ils sont alors mobilisés dans divers programme : en collectif dans des clubs UNICEF, en individuel en tant que Jeune Ambassadeur ou membre d’un programme Campus (post-bac). Leur mission consiste ensuite à :

− Représenter l’UNICEF et faire connaitre ses objectifs.

− Sensibiliser leur communauté aux droits de l’enfant.

− Porter la voix des jeunes en France et dans le Monde.

− Collecter des fonds pour financer des programmes d’urgence et de développement solidaires.

 

Un engagement qui affecte donc autant l’organisation que les bénévoles eux-mêmes, et qui pousse Florianne Voisin à le définir de la manière suivante : « Être bénévole pour UNICEF France, c‘est faire partie d’une communauté de jeunes engagés, mobilisés et acteurs du changement dans la réflexion et la construction du monde de demain ». 

The following two tabs change content below.
mm

Livio Bachelier

Lycéen de 17 ans avec pour objectif de travailler aux Nations Unies, principalement intéressé par l’actualité internationale et celle des USA.

Submit a Comment