Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

C’est quoi un agent sportif ?

C’est quoi un agent sportif ?
mm

Le mercato football bat son plein, agité par les rumeurs et les spéculations, mais animé surtout par les agents. Ces figures de l’ombre sont au cœur du marché des sportifs professionnels, et ce dans tous les sports. Mais qui sont-ils vraiment ?


 

Selon la loi, est agent sportif une personne qui constitue l’intermédiaire entre les parties intéressées par la conclusion d’un contrat rémunérant une activité sportive. Plus exactement, l’agent d’un joueur multiplie les casquettes entre expert en affaires, conseiller en communication et consultant de carrière. Comme dans le sport de haut niveau, le milieu des agents a ses stars qui dissimulent une profession pourtant très large. Jorge Mendes, agent star du non moins star Cristiano Ronaldo, Wagner Ribeiro qui veille sur la majorité des pépites brésiliennes, ou encore le controversé Mino Raiola, entre autre agent de Paul Pogba. Côté français, Jean-Pierre Bernès demeure le plus célèbre. Ancien dirigeant de l’OM, il gère les carrières de nombreux joueurs et entraineurs français, donc celle du sélectionneur Didier Deschamps.

Mais le foot n’est pas le seul sport où les chèques comptent plusieurs chiffres – car oui, plus les sommes sont conséquentes, plus il y a d’agents. Le basket, avec la NBA notamment, a aussi ses stars. Une parmi les autres : David Falk, légende de la profession, incroyablement influent dans les années 1980-90, est à l’origine du rapprochement entre Nike et Michael Jordan pour la première paire de chaussures portant le nom d’un joueur. Chacun imagine les retombées de ce contrat. Aujourd’hui, plusieurs dizaines d’agences se partagent le marché, et parmi toute cette concurrence, un nom, plus étonnant, ressort. Jay-Z, rappeur le jour, homme d’affaires la nuit, est arrivé dans la profession il y a quelques années. Dans son écurie, le MVP des Finals, Kevin Durant, pour qui il peut déjà se vanter d’avoir négocier le plus gros contrat de chaussures de l’histoire.

 

Comment devient-on agent ?

 

Les cursus pour devenir agent sportif sont, du fait de la polyvalence requise pour le poste, très variés. Malgré tout, la filière juridique est privilégiée pour la maîtrise des subtilités du droit des affaires. Mais quelle que soit la formation, il faut obtenir une licence pour exercer. Cette autorisation s’obtient après un examen vérifiant les compétences juridiques et les connaissances sportives de l’agent. L’examen, propre à chaque fédération nationale, délivre donc l’autorisation d’exercer dans le pays et le sport relatifs à l’examen. La spécialisation est impérative. En effet, si quelques agents parviennent à multiplier les domaines, comme Jonathan Barnett – agent du footballeur gallois Gareth Bale, et du boxeur Lennox Lewis –, la majorité des agents n’opèrent que dans un seul sport. En France, il existe plusieurs écoles privées pour préparer les examens fédéraux, mais celles-ci sont très chères et leur efficacité est relative. Il faut préciser que la réussite aux examens varie d’une année à l’autre, en fonction de la difficulté. Les fédérations peuvent utiliser ces examens pour contrôler le nombre d’agents évoluant sur leurs championnats.

 

Quelle part d’ombre ?

 

Le métier d’agent est régulé dans la majorité des fédérations, mais il reste un univers flou et opaque. C’est un milieu où le carnet d’adresse est essentiel, et où silence et discrétion sont les mots d’ordre. Et forcément, ce qui est passé sous silence n’est pas garanti licite. Un abus fréquent se trouve dans la double représentation. Lors d’une négociation, trois parties doivent discuter : le club qui achète, le club qui vend, et le joueur. Mais parfois, des agents représentent officieusement un club et le joueur. Ce pourrait être le cas de Mino Raiola, sur qui pèse ce soupçon lors du transfert de Paul Pogba de la Juventus vers Manchester United. D’autres agents sont aussi visés par des affaires d’évasion fiscale dans les Football leaks, ou encore par des dépassements de commissions, certaines pouvant parfois aller au-delà de 10%, limite autorisée.

 

Si elle fait rêver, la profession d’agent sportif est néanmoins compliquée et exigeante, mais il est vrai qu’elle peut rapporter gros, très gros.

 

Crédits dessin : Burki

The following two tabs change content below.
mm

Louis Faurent

Étudiant à Sciences Po Bordeaux, passionné par le sport, le cinéma, et l'actualité en tout genre.

Submit a Comment