Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

Déferlement de dénonciations de harcèlement sexuel : et après ?

Déferlement de dénonciations de harcèlement sexuel : et après ?
mm

Depuis l’affaire Weinstein, les langues se délient. Les témoignages de femmes victimes d’harcèlement ou d’agressions sexuelles se multiplient. La lutte contre les violences sexuelles au cœur de l’actualité, un phénomène passager ou durable ?


 

Agnès Buzyn, Angelina Jolie, Emma de Caunes, Eva Green, ou encore Léa Seydoux, toutes ont été victimes d’harcèlement sexuel et l’ont dénoncé. Depuis deux semaines, à la suite de l’affaire Weinstein, la parole se libère. Attouchements, gestes et paroles déplacés, viols, les témoignages de femmes victimes d’harcèlement ou d’agressions sexuelles foisonnent. Sur Twitter, les dénonciations se comptent par centaines de milliers. Très vite les hashtags #BalanceTonPorc, #MeToo et autres variantes se sont positionnés en top tweet. Un phénomène d’une ampleur saisissante, dans lequel aucun milieu professionnel n’est épargné.

 

 

Un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles annoncé pour 2018

 

Après les révélations d’actrices sur le comportement du producteur américain Harvey Weinstein, la lutte contre le harcèlement sexuel et les agressions sexuelles est plus que jamais au centre du débat. Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes annonce un projet de loi pour 2018 contre les violences sexistes et sexuelles. Elle entend notamment allonger le délai de prescription pour les crimes sexuels sur mineurs. Aujourd’hui une personne victime d’un viol dispose de 20 ans à partir de sa majorité pour porter plainte. Avec ce projet de loi, elle en aura désormais 30, soit jusqu’à ses 48 ans. Autre mesure annoncée, la verbalisation du harcèlement de rue. Dans les faits, les policiers pourront donner une amende en cas de flagrant délit. Par ailleurs, vendredi dernier, un manifeste préparé par la psychiatre Muriel Salmona, contre l’impunité des crimes sexuels a été remis à Marlène Schiappa.

 

« Il y aura un avant et un après #BalanceTonPorc »

 

Au niveau juridique, il y a fort à parier que la lutte contre le harcèlement et les agressions sexuelles sera renforcée. Pour autant, ce déferlement actuel de dénonciations va-t-il mener vers un changement durable de la société et des mœurs ? Pour Caroline De Haas, militante féministe, aucun doute « il y aura un avant et un après #BalanceTonPorc ». Preuve du retentissement du phénomène, les associations d’aide aux victimes sont surchargées d’appels, confirme Emmanuelle Piet, présidente du Collectif français contre le viol (CFCV).

Démission, légion d’honneur retirée, nom supprimé de la cabine de plage à Deauville, les réponses n’ont pas tardé à la suite des dénonciations sur les agissements de Harvey Weinstein. Autre producteur accusé d’harcèlement et d’agressions sexuelles, Gilbert Rozon. Conséquence immédiate, M6 suspend la diffusion de « La France a un incroyable talent » dans laquelle le canadien était jury.

 

Si les réactions d’indignations se sont multipliées, à long terme, les femmes peuvent-elles espérer une profonde bascule des mentalités ? Aujourd’hui, le phénomène ne désemplit toujours pas, tout espoir est permis.

The following two tabs change content below.
mm

Joséphine Fonteneau

Etudiante en Journalisme, en quête de voyages et d’aventures

Comments

  1. Skye

    Je trouve que nous vivons dans une société qui petit à petit change totalement de voie par rapport à avant.

    Les langues se délient, l ouverture d esprit est plus grandes. Cela me fait rappeler le siècle des Lumières

    Ce qu’il faut vraiment c’est que les policiers prennent au srx les cas d attouchements ou viol et punissent sévèrement ces hommes la.
    Je ne crois pas qu’elle simple amende suffise..

    Sans compter que parmis les policiers. Parfois certains sont vraiment blessant ou ignore

    Un bel article 🙂

Submit a Comment