Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

« Baron Noir », saison 2 : vertigo au sommet de l’Etat

« Baron Noir », saison 2 : vertigo au sommet de l’Etat
mm

En 2016, Baron Noir était apparu comme un OVNI sur nos écrans de télévision : de par son sujet d’abord, la série politique étant jusqu’alors quasi-inexistante en France, mais surtout de par sa justesse et sa véracité. Huit mois après la véritable élection présidentielle, Philippe Rickwaert est de retour pour une deuxième saison très différente de la première et qui va parfois jusqu’à nous perdre. Critique.


Philippe Rickwaert (Kad Merad) vient de sortir de prison et est désormais inéligible. Pour autant, le Baron Noir ne va pas cesser d’agiter le paysage politique. Rickwaert le député devient Rickawaert le conseiller et souhaite unifier la gauche, alors qu’Amélie Dorendeu vient d’être élue présidente de la République… 

 

★★★☆☆ – À voir

 

Si le personnage de Kad Merad est sans doute le plus humain de la série et celui auquel on s’identifie le plus, c’est aussi le plus entreprenant de tous. Rickwaert inéligible ? Qu’à cela ne tienne, il va tenter dans cette nouvelle saison de continuer à exister à travers tous ceux qui l’entourent : ses collègues socialistes, son ancien assistant Cyril (Hugo Becker) devenu député mais aussi et surtout à travers la présidente de la République, Amélie Dorendeu.

Terrorisme, guerre au Parti Socialiste, machisme… Les défis sont nombreux pour la première femme du pays et c’est une Anna Mougalis très juste qui montre combien son personnage est, contrairement à ce que sa position pourrait laisser à penser, plongé dans une profonde solitude.

 

François Morel incarne Michel Vidal, leader du parti de gauche « Debout la France » (© Jean-Claude Lother / KWAI / CANAL +)

 

Cette nouvelle saison fait aussi place à de nouveaux personnages. Pascal Elbé incarne le leader des centristes quand François Morel campe avec brio le fondateur du parti de gauche radicale Debout le peuple ! qui se montre très actif sur sa chaîne Youtube… Toute ressemblance avec un politique est bien évidemment fortuite !

Baron Noir continue donc à se concentrer principalement sur le Parti Socialiste mais balaye désormais tout l’échiquier politique. Les cartes du jeu étant rebattues depuis l’élection d’Amélie Dorendeu, l’heure est désormais aux alliances en tout genre avec un seul et même objectif : obtenir toujours plus de pouvoir. 

 

Une infatigable quête de pouvoir

 

Stratégie : tel est le mot qui définit le mieux cette nouvelle saison. Pendant huit épisodes, les téléspectateurs se retrouvent plongés dans un tourbillon de discours, calculs et autres tactiques mis en place par les uns et les autres. L’attrait inlassable vers le pouvoir est toujours plus important et Baron Noir réussit donc son pari de traduire la politique française actuelle. 

Mais ce qui est la plus grande qualité de la série est aussi son principal défaut. 

Si les dialogues se montrent ciselés, percutants et redoutablement efficaces, la série pâlit d’un manque d’action qu’elle tente de compenser par des plans qui se veulent, eux, les plus dynamiques possible. Ainsi, un diner autour d’une table ronde où les dialogues fusent va jusqu’à vous donner le vertige quand, pendant près d’une minute, la caméra ne cesse de tourner autour des protagonistes.

 

Hugo Becker incarne le député Cyril Balsan, ancien protégé de Philippe Rickwaert (© Jean-Claude Lother / KWAI / CANAL +)

 

Le problème est donc indépendant de la volonté des scénaristes car rendre dynamique la politique, monde de discours et de réflexions incessants, n’est pas chose aisée si l’on souhaite le faire le plus fidèlement possible, ce qui est le cas ici. 

En d’autres termes, ceux qui avaient aimé la saison 1 pour ses rebondissements et autres coups de force risquent d’être un peu déçus. Au contraire, les adeptes des rouages de l’Elysée et des guerres de partis politiques sont, eux, les cibles de cette nouvelle saison. 

 

Les nouveaux épisodes de Baron noir sont donc à l’image de son personnage principal : inarrêtables tout en étant immobiles. Car si Philippe Rickwaert était un infatigable député sur tous les fronts, son inéligibilité dans la seconde saison le condamne à devoir uniquement être, de manière très efficace, l’Homme qui murmure aux oreilles des politiques tout en voulant, lui aussi, tenir les rênes de la gauche.

 

Bande-annonce des épisodes 5 et 6

 

Les épisodes 7 et 8 de la deuxième saison de Baron Noir seront diffusés ce lundi à 21h sur Canal Plus. L’intégrale de la saison peut d’ores et déjà être visionnée sur Canal Plus à la demande. 

The following two tabs change content below.
mm

Hortense Crépin

Étudiante en Droit à l'Université de Lille 2 et à l'Académie ESJ Lille.

Submit a Comment