Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Frank Bauer, dernier speaker de Radio Londres, est décédé à 99 ans

Frank Bauer, dernier speaker de Radio Londres, est décédé à 99 ans
mm

Il avait été une des voix de Radio Londres pendant la guerre et avait prononcé des centaines de fois ce célèbre message « Ici Londres… Les français parlent aux Français », Franck Bauer est mort de vendredi 6 avril 2018 à l’âge de 99 ans en Vendée. Il était le dernier speaker de cette radio de la France Libre encore en vie.


 

La Seconde Guerre mondiale, une guerre médiatique

 

Dès 1939, le Reich et le régime de Vichy (à partir de 1940) établissent la censure des médias français, les allemands financent les journaux de la zone occupée ; au Sud, Vichy prend le contrôle des différents médias. Mais l’opinion publique se détache rapidement des journaux officiels sous tutelle de l’ennemi, la plupart étant devenue antisémite (« Le Petit Parisien », par exemple). C’est ainsi que la Résistance créera ses propres canaux de communication avec notamment des publications et des tracts clandestins (comme le journal « Libération »). Churchill accorde des plages horaires sur la BBC pour permettre à la Résistance de s’exprimer à la France Libre et contrer l’idéologie de la propagande nazie diffusée via Radio Paris.

 

Radio Londres

 

Plaque commémorative dans le Calvados.

 

C’est Charles de Gaulle qui montera une équipe de speakers afin d’animer les tranches horaires réservées : c’est ainsi que l’émission « Les Français parlent aux Français » verra le jour. Seront alors diffusés des messages codés de la Résistance ou des messages personnels pour les familles, des parodies réalisées par Pierre Dac, Maurice Schumann ou encore Jean Oberlé (comme cette fameuse chansonnette « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand »), …

 

Quelques extraits de Radio Londres pendant la guerre.

 

C’est au mois de juillet 1940 que Frank Bauer débarque au Royaume-Uni et s’engage dans les Forces Françaises Libres. Il occupera ensuite plusieurs fonctions avant de se faire repérer par Jean Oberlé et recruté à Radio Londres.  Après la guerre, il deviendra correspondant de presse (notamment pour l’AFP) et occupera des rôles politiques en tant que conseiller ministériel à plusieurs reprises. Il sera enfin secrétaire général de la Comédie française et professeur à la Sorbonne (Paris IV).

 

Radio Londres a connu un franc succès jusqu’à la fin de la guerre et la Libération. Après la chute du régime de Vichy en 1944, une nouvelle législation apparaît et réaffirme la mission civique des médias (avant une purge massive des médias collaborationnistes).

 

Franck Bauer était l’une des voix de Radio Londres. Il en était le dernier survivant et nous tenions à lui rendre hommage. Merci à vous, Monsieur.

The following two tabs change content below.
mm

Théo Metton

Politique, médias, culture ; lycéen passionné de journalisme, inspiré par mon expérience à Radio France. Journaliste en devenir.

Submit a Comment